7 questions à Esteban Ocon

Esteban Ocon est promis à un avenir radieux en sport automobile. Du karting jusqu’aux portes de la Formule 1, le natif d’Evreux a déjà un parcours rempli de succès, à tout juste 19 ans : Champion de France Minime, champion de France Cadet, champion de France Junior KF3 en karting, 3e de Formule Renault 2.0 en 2013, puis champion d’Europe de F3 en 2014, devant un certain Max Verstappen…

L’année 2015 sera encore plus riche puisque le français quitte Lotus pour rejoindre le giron de Mercedes qui le nomme pilote de réserve en DTM. Esteban Ocon disputera le titre de champion GP3 face à l’italien Luca Ghiotto lors de l’ultime manche de la saison à Abou Dhabi (27-29 novembre 2015). Deux points seulement séparent les deux prétendants au titre pour une finale à suspens.

A une semaine de cette finale et après un round particulièrement relevé ce week-end à Bahrein, Esteban Ocon a accepté de répondre aux « 7 questions à » de Sportmarketing.fr

ocon 2

ocon 5

Bruno Cammalleri : Pouvez-vous nous décrire la relation que vous avez avec vos sponsors ?

Esteban Ocon : Je n’ai pas à proprement parler de sponsors personnels pour l’instant. Comme vous le savez, je suis aujourd’hui soutenu par Mercedes et par Gravity Sport Management. Je suis assez régulièrement au contact de sponsors liés à ces deux structures et c’est toujours un plaisir de partager ma passion avec leurs invités qui parfois ne sont pas des spécialistes du sport automobile.

Bruno Cammalleri : Comment utilisez-vous les réseaux sociaux dans votre communication ? Les gèrez-vous seul ?

Esteban Ocon : Je les utilise très souvent et je ne m’en prive pas dès que j’en ai envie. Je trouve très bien de pouvoir communiquer à travers Twitter et Instagram avec des fans, amis et autres personnes que l’on ne connait souvent pas personnellement. Je n’ai pas de page « officielle » sur Facebook et donc j’utilise beaucoup moins cet outil spécifique.  Je gère tout cela seul pour l’instant tout en recevant de précieux conseils de mon management et des équipes pour lesquelles j’officie.

ocon 9

Bruno Cammalleri : Pouvez-vous nous citer une campagne de communication ou une publicité (dans le domaine sportif) qui vous a marqué et pourquoi ?
Esteban Ocon : Puma et leur slogan « Forever Faster ». Cela me plait beaucoup et j’admire Usain Bolt aussi…

Bruno Cammalleri : Quel est votre objectif de carrière ?
Esteban Ocon : Mon Objectif est d’être champion du monde de F1.

ocon 4

Bruno Cammalleri : La France est un pays historique de sport automobile, alors aujourd’hui comment analysez-vous la place, le poids et le rôle de la France sur la scène du sport automobile international ?

Esteban Ocon : La France a toujours eu un grand rôle dans l’histoire du sport automobile. Cet héritage est toujours bien présent actuellement et cela se ressent lors de chaque course à laquelle je participe en France. Il y a une réelle ferveur et de nombreux fans. Mon pays continue de peser dans le monde du sport automobile malgré l’absence de GP de F1. Cela se voit par le grand nombre de pilotes et d’équipes français dans toutes les catégories du sport automobile. J’espère bien entendu pouvoir rejoindre Romain Grosjean en F1 très bientôt.

Bruno Cammalleri : Que pensez-vous de la médiatisation du GP3 et des différentes formules de promotion qui existent ?

Esteban Ocon : Il est clair que la couverture médiatique de cette catégorie pourrait être meilleure surtout lorsque l’on voit les courses passionnantes qui s’y déroulent. Si on se compare à la Moto 2 et 3, nous ne sommes vraiment pas bien médiatisés malheureusement. Les promoteurs de la catégorie font leur maximum et cela passe notamment par une forte présence sur les réseaux sociaux.

Bruno Cammalleri : Quel est votre modèle ou vos modèles en sport automobile ? Et dans les autres sports ?

Esteban Ocon : En sport auto, Ayrton Senna bien sûr mais je suis un grand fan d’Usain Bolt et de Ryan Villopoto car ce sont deux athlètes avec un mental d’acier qui, même en étant à terre, se sont relevés et ont gagnés par la suite…

ocon 3

Merci à Esteban Ocon d’avoir répondu à nos questions avec simplicité et franchise, nous lui souhaitons bonne chance pour le GP3… et pour la suite ! Un grand merci également à Benjamin Mignot pour son aide dans la réalisation de cet entretien.

Site officiel

Twitter

Instagram

ocon 10

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*