adidas lance la Boost Energy League !

Clôturée en février avec le sacre de #BoostBastille, la Boost Battle Run d’adidas a aujourd’hui un successeur ! Hier, dans son flagship store des Champs-Elysées, adidas a annoncé le lancement de la Boost Energy League, un véritable championnat de running urbain et communautaire.

CCFo19dWIAAVKQV
D’avril à décembre 2015, 11 quartiers parisiens s’affronteront pour remporter le titre de champion. Cette nouvelle campagne est l’occasion pour adidas d’instaurer de nouvelles règles et de modifier légèrement la formule.

Premier changement ou nouveauté, l’arrivée d’un nouveau crew : #BoostChampsElysees, montant le nombre de crews à 11 comme les joueurs d’une équipe de football. Autre similitude empruntée au monde du football, les teams et les quartiers s’affronteront durant 11 journées de championnat. Chaque journée sera l’occasion pour chaque quartier d’en affronter un autre sur 3 critères/univers :

  • La performance sportive : le nombre de participants et le nombre de kilomètres parcours, uniquement loggués sur l’application miCoach d’adidas sur les 2 semaines de la confrontation. L’utilisation de miCoach est la véritable innovation et bonne chose pour la marque car la grande majorité des runners utilisent l’application Nike+ Running, ce qui faisait « tâche ».
  • L’énergie créative : Sans doute l’élément qui a fait le plus parler de la boost battle run saison 1, la partie créative est maintenue et devient un critère d’évaluation de chaque team. A chaque journée, les différents teams seront appelés à réaliser des actions créatives lors de chaque période de compétition, à la fois dans les rues et sur les réseaux sociaux. Un jury évaluera à l’issue de ce temps de compétition quelle équipe a été jugée la plus créative.

  • L’énergie sociale : il s’agit d’un critère quantitatif, le nombre de hashtags est ici primordial. A la fin de la journée, le Team le plus représenté sur les réseaux sociaux remportera une dose d’énergie.

L’équipe qui remporte chaque critère se verra attribuer un point et à la fin de la journée, l’arbitre officialisera donc le vainqueur de la confrontation qui remporte 3 points, comme une équipe de football. Le classement sera donc tenu tout au long des 11 journées qui se déroulera entre avril et décembre. Au final, le premier du classement, remportera la Boost Energy League et ajoutera une étoile au blason de son équipe, à l’image de l’étoile de la Ligue des Champions, dont adidas est aussi partenaire.

Autre nouveauté, l’implication des athlètes adidas qui encourageront, participeront à quelques runs et activations social média avec sa team. Présents depuis le début de l’aventure, Teddy Riner et Jo-Wilfried Tsonga sont à nouveau les parrains de la Boost Energy League 2015.

A leurs côtés, des champions vont donc accompagner les teams durant toute la Boost Energy League :

  • Boost Abbesses : Automne Pavia (judo)
  • Boost Bastille : Mame-Ibra Anne (athlétisme / 400m)
  • Boost Batignolles : Gévrise Emane (judo)
  • Boost Belleville : Teddy Tamgho (athlétisme / triple-saut)
  • Boost Bir Hakeim : Hassan Chahdi (athlétisme / course de fond)
  • Boost Champs Elysées : Xavier Barachet (handball)
  • Boost Jaurès : Aurélie Chaboudez (athlétisme / 400m haies)
  • Boost Odéon : Laurent Vidal (triathlon)
  • Boost Pigalle : Jean-Baptiste Alaize (athlétisme handisport / sprint & longueur)
  • Boost République : Clarisse Agbegnenou (judo)
  • Boost Sentier : Priscilla Gneto (judo)
boost-energy-league_teamleaders
crédit photo : adidas

En s’appuyant sur les éléments forts de la première saison du Boost Battle Run comme la dimension sociale et la créativité, adidas renforce sa plateforme running en l’ancrant un peu plus dans la performance tout en mettant en avant ses outils et ses membres. De quoi garantir une deuxième saison et une Boost Energy League sous les meilleurs auspices pour adidas.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*