Les droits TV de la Premier League explosent !

C’est officiel depuis une heure, la Premier League a officialisé l’acquisition de ses droits TV à Sky Sports et BT Sports pour les saisons 2016 et 2019 pour la somme record de £5.136 milliards soit 6.92 milliards d’euros !

 

Avec ce nouveau contrat, Sky Group paiera £4.176 milliards (5.6 milliards d’euros) pour diffuser 5 lots à savoir 126 matchs, soit 83% d’augmentation par rapport à la facture actuelle et BT £960 millions (1.2 milliards d’euros) pour 2 lots soit 42 matchs restants (vs. 38 actuellement). Cela donne une facture aux alentours de £330 millions par an selon les analyses. Ce contrat représente une augmentation de 70% par rapport au précédent cycle et ce n’est sans parler du tout premier deal TV de l’histoire de la Premier League qui s’élevait en 1992 à £191 millions, soit 257 millions d’euros.

_80917618_rise_tvincome

Plus gros encore, avec ce contrat TV, sur la base de la répartition des revenus par club, le 20ème club de la Premier League lors de la saison 2016-17 devrait recevoir £99 million soit 135 millions d’euros, ce qui est plus que le budget actuel de l’Olympique Lyonnais, 3ème budget de Ligue 1 !

Sky Sports est sans conteste le grand gagnant de cette attribution des droits TV de la Premier League puisque le groupe disposera  du nouveau lot de cette offre, à savoir le match du vendredi soir, plaçant les chaînes comme « chaînes incontestées pour les fans de sport » comme l’a exprimé Jeremy Darroch, chief executive de Sky Group. « Sky Sports et BT Sports ont accompli un travail magnifique pour amener les matches aux fans et fournir des revenus qui permettent aux clubs d’investir dans le football, les installations, la formation des jeunes et de leurs communautés », a salué le directeur général de la Premier League, Richard Scudamore.

Il faut noter d’ailleurs que cette attribution ne concerne que les droits TV de la Premier League au Royaume-Uni et n’intègre pas la vente à l’international où on sait que les enchères seront disputées notamment en France entre les nouveaux meilleurs ennemis, Be In Sports et Canal+, actuel détenteur des droits en France.

Au final, n’oublions pas que les grands gagnants sont les clubs et les joueurs de la Premier League, notamment ces derniers qui vont très bientôt rentrer en négociation collective avec leurs employeurs pour tenter d’augmenter leurs niveaux de salaires déjà élevés pour certains d’entre eux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*