Vinci, nouvel exploitant du Queen Elizabeth Olympic Park de Londres

Vinci Concessions a fait des stades un axe fort de développement et a créé Vinci Stadium pour optimiser l’exploitation des infrastructures (arenas et stades) dont l’entreprise a la charge. Vinci Stadium était jusqu’à présent uniquement présent en France avec l’exploitation du Stade de France, de l’Allianz Riviera, le MMA Arena, le Stade de Bordeaux et l’Arena de Dunkerque. C’est en Angleterre que Vinci Stadium a obtenu son premier contrat à l’étranger : le Queen Elizabeth Olympic Park de Londres. C’est également la première fois que Vinci exploite une infrastructure qu’elle n’a pas construit.

Le contrat d’exploitation qui lie Vinci et le Queen Elizabeth Olympic Park de Londres court sur 25 ans. Vinci opérera en collaboration avec London Legacy Development Corporation et Newham Council (joint venture). Le développement commercial, l’exploitation, l’entretien et la maintenance du stade ainsi que l’animation seront les missions principales de Vinci.

« Vinci a une grande et riche expérience dans la gestion de sites de classe mondiale. Nous sommes impatients de travailler avec eux et délivrant un stade multi-usages capable d’accueillir différents sports et événements » déclare David Goldstone, Directeur de London Legacy Development Corporation.

olympic-stadium2

Ce stade, inauguré à l’occasion des Jeux Olympiques de Londres peut accueillir jusqu’à 60 000 spectateurs. Actuellement en travaux, ce stade compte optimiser son nombre de places et atteindre une capacité de 80 000 spectateurs et pouvoir proposer tout type d’événements, sportifs ou non. Le maire de Londres, Boris Johnson, se félicite de ce nouveau contrat qui est une « bonne nouvelle dans notre objectif d’offrir un héritage durable des Jeux Olympiques et Paralympiques de Londres ».

Le Queen Elizabeth Olympic Park de Londres sera utilisé pendant la Coupe du Monde de Rugby qui aura lieu en septembre mais sera totalement terminé en 2016. Il accueillera alors le club londonien de West Ham United qui sera résident à l’année.

olympic-stadium

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*