Brabham conjugue son histoire au futur

Il y a des noms comme ça qui sonnent moteur, pilotage, Formule 1… Brabham fait véritablement partie de l’histoire du sport automobile, et, aujourd’hui, Brabham a l’intention de conjuguer cette histoire au futur : nouvelle époque, nouvelle histoire, et nouvelle façon de revenir sur la piste. Nous allons voir ce que nous réserve le « Project Brabham ». Retour sur une annonce faîte il y a quelques semaines et qui a enthousiasmé l’équipe de sportsmarketing.fr eu égard à l’originalité de la démarche qui mêle histoire, sport, marketing, crowdfunding, communication, stratégie numérique, soit des thématiques pour lesquelles sportsmarketing.fr se passionne.

brabham3

La petite et la grande Histoire

Le sport auto et la légende sont bien les deux composantes de l’ADN de Brabham. Cette histoire, ou plutôt la grande Histoire de Brabham, commence en 1948, lorsque Sir Jack Brabham quitte son atelier, son garage et son Australie natale, à la conquête du monde… du monde de la Formule 1 : et pour cause… en 1966 Jack Brabham devient le premier (et le seul) pilote de l’histoire à remporter le Championnat du Monde de Formule 1 dans une voiture de sa propre fabrication.

brabham2

brabham7

Avec les titres de 1959 et 1960, l’australien appartient au cercle très fermé des triples champions du monde, et fait bien sur partie des plus grands pilotes de l’Histoire. Denny Hulme en 1967 et Nelson Piquet en 1981 et 1983 ont fait perdurer la légende en devenant champion du monde de F1 à leur tour au volant d’une Brabham.

Come back to race, come back to win

brabham6

Un pilote légendaire donc, une marque, une histoire, une passion, Brabham c’est un peu tout cela à la fois. C’est aussi un projet d’avenir ambitieux au substrat historique, prestigieux, doré et mythique qu’a lancé au mois de Septembre David Brabham, le fils de Sir Jack Brabham :

brabham4

David Brabham a déclaré avoir « longtemps rêvé de voir l’équipe Brabham revenir sur les circuits, s’imposer au plus haut niveau de la compétition et poursuivre l’histoire de mon père lorsqu’il a démarré cette aventure dans les années 1960 ». L’objectif à court terme est de participer au championnat du monde d’Endurance catégorie LMP2, avant d’autres objectifs comme la Formule E ou la Formule 1.

brabham5

Et pour cela, le « Project Brabham » entend faire appel aux fans par l’intermédiaire du crowdfunding, ou financement participatif. Ce n’est donc pas pour rien que l’on a fait appel au glorieux passé et à la sensibilité historico-automobile des fans, histoire de raviver la flamme et créer à nouveau le désir.

Un des avantages du crowdfunding réside dans le fait qu’il donne à sa communauté le « privilège » de faire partie de l’équipe. Ou plus exactement de faire partie de l’aventure, car il s’agit bel et bien d’une aventure. D’ailleurs, cette campagne de financement est pour le moins originale et on peut la qualifier de financement non conventionnel.

Pour réussir à mener à bien le projet, il convient de donner à la communauté la possibilité de faire partie du projet, avec l’idée sous-jacente du « tous contributeur du projet », quelle que soit la contribution apportée. Une communauté va alors se former, et là ce qui est important, c’est la notion de communauté engagée : il n’est pas nécessaire d’avoir une énorme communauté (ce qui à terme est, somme toutes, irréel et immatériel) : il faut surtout que la communauté soit engagée dans le projet : la communauté va ainsi s’approprier le projet. Nul besoin donc d’avoir des millions de personnes ou de followers. Dans cette logique de ce qu’on appelle le nouveau marketing, on va préférer la qualité à la quantité, car c’est la qualité de la relation qui compte. Et ça, on l’a bien compris du coté de chez Brabham.

brabham8
Les fans sont là et ils attendent un retour en F1 de Brabham…

Pour attirer et fidéliser la communauté, Brabham mise sur une stratégie où l’humain, la transparence et l’humilité sont au centre du jeu, pour faire en sorte que les gens parlent du projet entre eux…pour créer le buzz, en sachant aussi que c’est un rapport très personnel. Il faut que la personne ait la sensation de participer à un projet spécial et unique. Et c’est bien le cas pour « Project Brabham » qui propose de vivre l’expérience et avoir accès au fonctionnement interne d’une équipe de sport automobile, en attendant la F1, objectif avoué.

Le crowdfunding n’a certes pas encore convaincu tout le monde et le sponsoring reste plus développé avec un rôle décisif pour les marques. Mais le crowdfunding fait école et se développe…

brabham1

L’autre pilier de cette démarche originale demeure le numérique. Pour créer une communauté engagée, quoi de mieux que le numérique avec une stratégie digitale innovante, à la fois user-centric et participative.

Le portail en ligne permettra un partage de connaissances qui emmènera l’internaute dans les coulisses du projet. La plateforme se donne pour objectif d’être une plaque tournante de contenus, une plateforme de partage des connaissances et un forum pour la communauté. L’argent de la première phase de crowdfunding sera utilisé pour construire une version plus simplifiée du portail final, réunissant les éléments qui sont nécessaires pour qu’on puisse suivre et contribuer lors de l’activité en piste. On pourra suivre l’équipe à travers le Brabham Fan, le Brabham moteur et le Brabham-pilote. Ce dernier sera bien utile pour ceux qui veulent savoir ce qu’il faut pour devenir le pilote de course ultime. Ce cours de formation en ligne comprendra des modules tels que « Comment comprendre la voiture, avec des conseils autour du set-up », « Comment développer une mentalité de gagnant », « media-training », « nutrition et psychologie ».

Notons que le projet se donne pour ambition de réunir 250 000 £ avant le 1er novembre minuit.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*