adidas abandonne la NBA

Équipementier maillot depuis 2006, adidas ne renouvellera pas son partenariat avec la NBA à l’issue de la saison 2016-2017. La ligue, qui espérait une augmentation de son contrat avec la marque aux trois bandes, a donc deux ans pour trouver un nouveau sponsor.

adidas a précisé : « Bien que nous ayons profité de cette longue relation avec la ligue, nous revoyons en permanence les accords avec nos partenaires afin de s’assurer qu’ils sont à la hauteur de nos investissements et qu’ils répondent aux besoins de l’entreprise. » En d’autres termes, l’accord avec la NBA n’a pas été aussi profitable qu’espéré.

C’est d’ailleurs ce qu’a déclaré Chris Grancio, responsable basketball du groupe, au Portland Business Journal. Il faut dire qu’avec un contrat de 400 millions de dollars sur 10 ans, l’investissement est de taille. adidas avait pourtant lancé les nouveaux maillots à manche fin 2013 afin de relancer les ventes, notamment auprès de ceux n’ayant pas les épaules de DeAndre Jordan pour porter le maillot traditionnel. Cependant, ils ne sont toujours pas très appréciés, ni des joueurs, ni des clients. adidas continuera tout de même à sponsoriser les stars telles que John Wall et Derrick Rose, notamment avec leurs célèbres lignes de chaussures.

adidas-nba-sos-derrick-rose-1

La décision stratégique d’Adidas s’explique également par un développement de la marque sur les autres sports US. Le Président d’Adidas North America, Mark King, vise la signature de plus de 250 athlètes de NFL (football américain) et MLB (baseball) sur les trois prochaines années, là où la marque ne possède actuellement qu’une quarantaine de contrats sur ces deux sports. Une stratégie qui nécessitera des fonds importants qui ne seront donc pas réinvestis en NBA.

Le futur équipementier devrait être annoncé durant le premier semestre 2016 et les prétendants naturels devraient être Nike et Under Armour. La marque au Swoosh pourrait ainsi consolider sa position sur le marché du basket (elle est sponsor de Kevin Durant, LeBron James, Kobe Bryant via Nike Basketball ou encore de Chris Paul, Blake Griffin ou Russell Westbrook avec la marque Jordan), et ralentir l’influence grandissante de Under Armour (notamment sponsor du quaterback Tom Brady, vainqueur du Superbowl avec les Patriots en février, et du meneur All Star de Golden State, Stephen Curry) sur le sol américain.

Avec l’arrivée annoncée de la publicité sur les maillots, le visage de la NBA va décidément bien évoluer dans les années à venir.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*