La LeBron Soldier 8 Flyease, la première Nike adaptée à tous

En 2012, le CEO de Nike, Mark Parker, a reçu une lettre sur les réseaux sociaux, d’un étudiant de 16 ans dénommé Matt Walzer. Durant toute sa jeunesse, Matt Walzer a porté des chaussures de Nike Basketball, non pas pour leur design, mais tout simplement parce que Matt Walzer est atteint de paralysie cérébrale et les produits de Nike Basketball sont les seuls qui lui procurent suffisamment de soutien aux chevilles pour l’aider à marcher.

L’envoi de la lettre de Matt Walzer à Mark Parker correspondait à un moment bien précis de la vie du jeune garçon : son entrée au lycée. Ayant réussi haut la main tous les niveaux niveaux, Matt Walzer avait de quoi être fier en entrant au lycée, mais un simple geste, anodin à nos yeux, était pour lui un défi de son quotidien : se lacer les chaussures. Il est si simple d’enfiler et de lacer une chaussure lorsque l’on possède ses deux mains ou toutes ses capacités cognitives… Ce geste anodin devient terriblement complexe et nécessite souvent de l’aide en cas de handicap, ce qui diminue d’autant l’autonomie de ces personnes.

Matt Walzer a donc écrit cette lettre à Mark Parker que nous avons essayé de vous traduire :

« Je suis capable de m’habiller sans problème mais j’ai toujours besoin de mes parents pour faire mes lacets. En tant qu’adolescent qui construit son identité et cherche à obtenir son autonomie, ne pouvoir réussir ce geste est extrêmement frustrant, voire très gênant… 

Bill Bowerman le disait si bien : « Si tu as un corps, tu es un athlète ». Je pense en effet que chaque être humain, indépendamment de son contexte physique, social ou économique, a le droit de se considérer comme un athlète et de jouir d’une certaine liberté et indépendance. Si Nike concevait et produisait des chaussures de basketball et de running offrant le maintien nécessaire et doté d’un système de fermeture accessible à tous, Nike créerait alors une nouvelle ligne de produits pour les personnes à mobilité réduite comme moi et il serait alors possible pour chacun d’entre nous de porter les produits de la marque. » 

En parallèle, Tobie Hatfield, designer chez Nike, travaillait sur des modèles capables d’améliorer la performance de n’importe quel athlète, incluant ceux à mobilité réduite comme Jeff Johnson, le premier employé de Nike, qui a subi un infarctus qui s’est retrouvé depuis paralysé du côté droit de son corps. Grâce à Jeff Johnson, le premier prototype vit le jour et grâce à Matt Walzer, 7 ans plus tard, ce prototype a pu s’industrialiser, donnant naissance à la LeBron Soldier 8 Flyease.

 

Walzer_original
Matt Walzer recevant sa paire de LeBron Soldier 8 Flyease
06_Matthew_and_LeBron_0036_low
Matt Walzer & LeBron James

La Nike Flyease dispose d’une ouverture au talon permettant une insertion plus simple du pied. Cette ouverture se referme pour le coup très facilement avec une fermeture en zip, offrant la sécurité et le confort nécessaire, le tout sans lacet.

La LeBron Soldier 8 Flyease est disponible sur le site US de Nike.com au prix de 130 dollars. A la fin de ce mois de juillet, Nike enverra ce modèle aux deux équipes américaines participant aux 2015 Special Olympics World Summer Games à Los Angeles.

Bien évidemment le jeune Matt Walzer est en train de devenir une star, une véritable icône du monde de de la sneaker et inspiration pour les parents, proches et malades atteints de paralysie cérébrale. Bravo à lui.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*