Le Clasico, bien plus qu’un match

Véritable vitrine pour la Liga, l’affiche entre le Real Madrid et le FC Barcelone sera suivie par plus de 450 millions de téléspectateurs à travers le monde. Présentation en chiffres du 231ème clasico de l’histoire.

Economie :

Sur le critère économique, le Real Madrid a pris un léger ascendant sur le club catalan : un chiffre d’affaire supérieur de quelques dizaines de millions d’euros : 660,6 M€ pour le Real Madrid contre 608 M€ pour le FC Barcelone. Même constat pour les bénéfices après impôt : 42 M€ pour le Real Madrid contre 15 M€ pour le Barça. Les deux clubs enchaînent les records année après année en terme de chiffre d’affaires.

La dette financière nette des deux clubs s’élève à 95,8 M€ pour le Real Madrid contre 85 M€ pour le Barça. Même si les deux clubs ne peuvent être rachetés par un investisseur milliardaire grâce à leur actionnariat particulier (les socios), la valorisation des deux institutions reste très importante : 3,26 milliards € pour le club de la capitale et 3,16 milliards € pour le FC Barcelone selon Forbes.

Le FCB a publié un budget de 633 M€ pour la saison 2015/ 2016 pour l’ensemble de ses sessions (basketball, handball, …) et table sur un profit de 30 M€ pour le prochain exercice.

Ronaldo

Digital :

Ce sont sans doute les chiffres les plus impressionnants concernant les deux clubs : ils totalisent plus de 170 millions de fans sur Facebook à travers le monde (soit environ 15% des utilisateurs de Facebook). Sur Facebook, le FC Barcelone s’adjuge le leadership avec 87,9 millions de fans contre 85,3 pour le Real. A l’inverse sur Twitter, Madrid devance Barcelone (17,5 millions contre 16,2 millions de followers).

Par ailleurs, le club madrilène a annoncé cette semaine le lancement de son compte Snapchat.

Perspectives de développement :

Les deux clubs visent le milliard d’euros de revenus à l’horizon 2020/ 2022 ! Ils doivent donc augmenter leurs revenus de plus de 300 M€ en moins de 7 ans. Les perspectives de développement sont symbolisés par les projets de rénovation du Camp Nou et de Santiago Bernabeu. Le FCB a voté l’agrandissement de son stade et surtout l’amélioration des espaces d’hospitalités, véritable cash machine pour les clubs. Le nouveau Camp Nou sera entièrement couvert et composé de 105 000 sièges. Les travaux, estimés à 600 M€, commenceront en 2017 pour s’achever en 2021

Camp Nou

Même projet à Madrid avec un message clair du président Florentino Perez : « faire de Santiago Bernabeu le meilleur stade du monde ». Les intentions sont nombreuses : réfection du toit du stade au design épuré rappelant le musée Guggenheim de Bilbao, création d’un véritable centre commercial, augmentation de la capacité, amélioration de la connectivité du stade (WiFi, écrans géants à 360°). Le coût des travaux est estimé à 400 M€, financé par le club madrilène via la conclusion d’un accord de naming avec un fonds d’investissement d’Abu Dhabi (IPIC). Sauf que le tribunal supérieur de justice de Madrid (TSJM) a récemment annulé le plan de modification urbaine octroyée par la municipalité madrilène au Real en 2012. Le club doit donc changer ses plans tout en gardant son ambition.

Bernabeu

Les principaux contrats de sponsoring des deux clubs arrivent bientôt à terme (Emirates, Qatar Airways, équipementiers) et devraient atteindre des records en Espagne. On imagine mal le Barça et le Real se contenter des sommes actuelles alors que certains clubs anglais comme Manchester United ou Chelsea touchent des sommes folles de la part d’Adidas ou de leurs sponsors maillots respectifs (75 M€/ saison pour MU avec Chevrolet et 57 M€ pour Chelsea avec Yokohama Tyres).

Le Real Madrid peut compter sur une véritable stratégie de diversification de ses revenus en témoigne le projet d’ouverture d’un parc d’attraction à Abu Dhabi.

Le duel Ronaldo – Messi :

Le clasico est symbolisé par le duel entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, 7 ballons d’or à eux deux. Côté business, les chiffres donnent également le tournis :

Cristiano Ronaldo :

Salaire club : 17 M€/ saison

Revenus en 2014 : 79,6 M$

Revenus publicitaires : 27 M$

Contrats sponsoring : Nike, Pokerstars, Altice, Coca-Cola, …

Fans Facebook : 108 millions

Followers Twitter : 38,9 millions

Agent : Jorge Mendes

Lionel Messi :

Salaire club : 20 M€/ an

Revenus en 2014 : 73,8 M$

Revenus publicitaires : 22 M$

Contrats sponsoring : Adidas, FIFA, Samsung, Pepsi, …

Fans Facebook : 81 millions

Followers Twitter : pas de compte officiel

Agent : Guillermo Marin

Mess

Droits TV :

A l’heure où les droits de diffusion de plusieurs compétitions explosent (Premier League, Ligue des Champions, NBA, …), la Liga veut combler son retard notamment sur le championnat anglais. Fini les accords club par club pénalisant les plus petits, désormais, et comme dans les grands championnats européens, une vente commune pour l’intégralité du championnat a été décidé par le gouvernement.

La Liga de Futbol Profesional (LFP) vient de lancer un appel d’offres pour les droits TV de la période 2016-19 (Liga et Coupe du Roi). L’un des 10 lots concerne la création d’une case horaire pour des matchs le samedi à 13h. Ce choix répond à une volonté d’une plus large exposition à l’international, tout particulièrement en Asie où la Liga se développe rapidement en témoigne le récent contrat avec la télévision publique chinoise, CCTV (375 M€ sur 5 ans).

Les diffuseurs espagnols ont jusqu’au 27 novembre pour soumettre leurs offres, la décision sera prise le 3 décembre. Ces droits TV domestiques, évalués pour cette saison à 600 M€ pourraient atteindre le milliard d’euros par saison à la suite de cet appel d’offres. C’est en tout cas ce qu’espère la LFP et son président Javier Tebas. Les droits TV internationaux devraient rapporter 500 M€ à la Liga.

En France, la rencontre sera diffusée sur beIN Sports 1. La chaîne a acquis les droits TV de la Liga pour une somme estimée à 33M€/ saison.

Liga BBVA

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*