Kevin Durant signe avec Panini America

Panini America, la filiale américaine de Panini, « leader mondial dans le secteur des images autocollantes et des cartes à collectionner », a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord long-terme avec la superstar des Oklahoma City Thunder et de la NBA, Kevin Durant, devenant ambassadeur mondial de la marque.

Selon le communiqué de presse, Kevin Durant devient le porte-parole de la marque sur le plan mondial avec des opérations publicitaires et marketing à venir utilisant son image. La star du Thunder devrait aussi être partie prenante dans le développement des cartes NBA tant sur la forme et sur la forme.

Cette annonce coïncide forcément avec le lancement d’une campagne TV, où l’on voit Kevin Durant jouer sur un parquet et interagir avec un jeune fan de Panini et de la NBA.

Cette publicité sera diffusée sur des chaînes comme Cartoon Network ou encore Nickelodeon, afin de toucher la cible principale de Panini, les enfants. La campagne est aussi soutenue par un hashtag sur les réseaux, #WhoDoYouCollect.

« Kevin Durant est l’un des athlètes les plus en vue dans le monde et a cette capacité de changer et faire évoluer le basketball » a déclaré Mark Warsop, CEO de Panini America. « Son comportement sur et en dehors des terrains est une véritable source d’inspiration pour nous et pour les millions de fans à travers le monde. Nous avons hâte d’entamer cette collaboration qui nous en sommes persuadés, emmènera notre entreprise, nos produits et notre marque au niveau supérieur. »

Dans le cadre de ce contrat, Kevin Durant et son autographe apparaitront sur les vignettes NBA et sur les paquets distribués et commercialisés au grand public. Kevin Durant sera notamment en couverture des produits de la marque Donruss, appartenant à Panini America, disponibles dans les supermarchés Walmart à quelques jours du NBA All-Star Game 2016.

Kevin Durant Panini America

Depuis que Jay-Z s’occupe de ses intérêts, Kevin Durant multiplie les contrats publicitaires et ce dernier a un objectif clair : recréer de l’intérêt à un secteur en perte de vitesse par rapport aux années 1980/90 où la mode des « cartes collector » était beaucoup plus présente.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*