Le Paris Saint-Germain, 4ème club de football au monde selon Deloitte

Le cabinet Deloitte vient de publier son classement annuel des 20 clubs européens générant le plus de chiffre d’affaires. Le Real Madrid (577 millions € de revenus) se classe à la première position pour la onzième saison consécutive. Le PSG, quatrième, gagne une place par rapport à l’an dernier (480,8 millions €). 17 clubs de Premier League figurent dans le top 30 européen !

Le rapport 2016 de Deloitte fait état d’une croissance de 8 % concernant les revenus des 20 clubs européens par rapport à la saison 2013-2014. Ainsi, le top 20 a généré un chiffre d’affaires de l’ordre de 6,6 milliards € sur la dernière saison.

Dominée aux premières places par le duo espagnol Real Madrid / FC Barcelone, l’étude de Deloitte confirme la montée en puissance de la Premier League. Portés par une livre très forte, les clubs anglais trustent l’édition 2016 en plaçant l’ensemble des clubs de la Premier League (sauf les 3 relégués de la saison dernière) dans le top 30. L’explosion des droits TV domestiques à compter de 2016-2017 risque de renforcer la position déjà dominante des clubs anglais dès la saison prochaine.

Top 20 des clubs européens ayant généré le plus de revenus lors de la saison 2014/ 2015 :

Top 20 Deloitte

Comme lors du rapport 2015, le Real Madrid s’adjuge une nouvelle fois la place de club européen générant le plus de chiffre d’affaires avec 577 millions € de revenus pour la saison 2014/ 2015 (+5% sur un an). Le club merengue augmente ses recettes année après année à un rythme impressionnant. L’année dernière le Real Madrid a gonflé son CA par l’accroissement de ses recettes de match et ses revenus commerciaux. Les recettes « broadcasting » du club Real sont avec le Barça les plus importantes de l’ensemble des clubs européens (200 millions €).

Le Barça a signé une exceptionnelle saison tant sur le plan sportif (Liga, Copa del Rey, Ligue des Champions notamment) que sur le plan financier avec une croissance record de 16% sur un an portant ses revenus à 561 M€ soit un niveau historique pour le club catalan.

(L-R) Barcelona's Luis Suarez, Neymar and Lionel Messi celebrate a goal against Atletico Madrid during their Spanish First Division soccer match at Camp Nou stadium in Barcelona January 11, 2015. REUTERS/Albert Gea (SPAIN - Tags: SPORT SOCCER) - RTR4KYNS

Complétant le podium, Manchester United a payé pleinement sa non qualification à la Ligue des Champions la saison dernière (droits TV en baisse dans ce domaine, absence de matchs de C1 à Old Trafford, …). Le club anglais reste quand même une cash machine notamment grâce à ses contrats sponsoring records (Adidas et Chevrolet versent plus de 160 millions € par an). Deloitte table sur une très forte augmentation des revenus de United qui devrait prendre la tête du classement la saison prochaine bien aidé par plusieurs facteurs dont sa participation en C1 cette année, une livre toujours plus forte ainsi que des recettes de droits TV domestiques records.

Le Paris Saint-Germain prend pour la première fois la quatrième place de cette étude (+ 1 place par rapport à l’an dernier). Le club de la capitale a généré selon Deloitte un chiffre d’affaire de 480,8 millions € la saison dernière et double le Bayern Munich (474 M€ de recettes). Avec 297 millions €, le PSG s’adjuge même la médaille d’or des clubs européens en matière de revenus commerciaux (sponsoring, merchandising, …) bien aidé par le contrat mis en place avec QTA. Le Paris Saint-Germain a généré 78 millions € via l’exploitation du Parc des Princes (recettes matchday) et a touché 105 millions € liés aux droits TV pour l’ensemble des compétitions qu’il a disputé (13ème club au niveau européen dans ce domaine).

Split revenus

Terrible constat pour les clubs de Ligue 1 (hormis donc le PSG) qui ne placent qu’un représentant, au même niveau que la Turquie ! Selon Dan Jones, analyste chez Deloitte et auteur de cette étude, « aucun autre club de Ligue 1 ne semble en position de postuler pour une place dans le top 30 dans un proche avenir, malgré les importants investissements réalisés pour moderniser les stades en vue de l’Euro 2016 ». Anciens habitués de ce classement, l’Olympique Lyonnais et surtout l’Olympique de Marseille semblent aujourd’hui à la traîne. Cependant avec l’entrée en vigueur du nouveau contrat de droits TV en Ligue 1 à l’été 2016 et l’exploitation du nouveau Parc Olympique Lyonnais, l’OL devrait retrouver une place dans le top 30 dans les prochaines années mais seulement en cas de qualification pour la très lucrative C1.

Classement et évolution des 20 clubs générant le plus de chiffres d’affaires au niveau européen :

1. Real Madrid 577 M€ (=)
2. FC Barcelone 560,8 M€ (+2 places)
3. Manchester United 519,5 M€ (-1)
4. Paris Saint-Germain 480,8 (+1)
5. Bayern Munich 474 M€ (-2)
6. Manchester City 463,5 M€ (=)
7. Arsenal 435,5 M€ (+1)
8. Chelsea 420 M€ (-1)
9. Liverpool 391,8 M€ (=)
10. Juventus 323,9 M€ (=)
11. Borussia Dortmund 280,6 M€ (=)
12. Tottenham Hotspur 257,5 M€ (+1)
13. Schalke 04 219,7 (+1)
14. AC Milan 199,1 M€ (-2)
15. Atletico Madrid 187,1 M€
16. AS Rome 180,4 M€ (+8)
17. Newcastle 169,3 M€ (+2)
18. Everton 165,1 M€ (+2)
19. Inter Milan 164,8 M€ (-2)
20. West Ham 160,9 M€ (+1)

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*