Le mercato F1 des partenariats pour la saison 2016

A l’heure de la rentrée en F1, nous vous proposons un état des lieux du « mercato » des différents partenariats signés entre les sponsors et les écuries.

Outre le grand retour de Renault et l’arrivée de Haas, l’acte principal de cet intersaison des partenariats, c’est la signature entre Red Bull et Tag Heuer, qui quitte McLaren pour donner son nom au moteur Renault de Red Bull. Cette année, plus que jamais, les horlogers de luxe seront en force sur la grille de départ, avec, outre Tag Heuer, Rolex, Richard Mille, Hublot, Bell & Boss, Oris, IWC ou encore Edox.

Lewis Hamilton & Nico Rosberg en Hugo Boss
Lewis Hamilton & Nico Rosberg en Hugo Boss

MERCEDES

L’écurie double championne du monde en titre des constructeurs poursuit sur ses bases plus que très solides : on garde les partenariats de référence qui ont, au fil des succès, rejoint l’équipe, à savoir Petronas, UBS et Monster Energy en 2010, Allianz en 2011, Puma en 2012, IWC Schaffhausen en 2013, Hugo Boss en 2014, Bose en 2015. Seul le logo de Blackberry disparaît. Et cette année Mercedes se renforce avec Pure Storage, un spécialiste du stockage de données et de la mémoire flash. « Pure Storage et l’écurie Mercedes ont une mission commune et quotidienne qu’ils partagent : repousser les frontières du possible« , a expliqué Jonathan Martin, Chief Marketing Officier de Pure Storage. « Lorsque quelques fractions de seconde font la différence entre la plus haute marche du podium et la seconde place, la fiabilité, la simplicité et la vitesse offerts par Pure Storage revêtent une importance capitale ».

mercato 1

FERRARI

La livrée 2016 demeure rouge et blanche, et pas uniquement rouge comme à l’accoutumé, en clin d’œil aux 312T d’un certain Niki Lauda. On y verra les logos de Santander, Kaspersky, Weichai, Claro et Hublot qui sont toujours les principaux sponsors de la Scuderia Ferrari cette année. Côté partenariats comme coté pilotes, avec Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen, Maranello mise sur la continuité pour aller plus haut et tenter de battre Mercedes. On remarquera tout de même le logo d’Alfa Romeo (groupe Fiat) bien présent sur les flancs de la SF16 H, ce qui fait échos aux propos de Sergio Marchionne, le PDG de Ferrari et FCA (Fiat Chrysler Automobiles) qui souhaite un retour d’Alfa Romeo en F1, éventuellement autour d’un partenariat avec Ferrari. En outre, on notera l’arrivée de la marque de bière thaïlandaise Singha comme nouveau sponsor de l’écurie italienne.

mercato 2

WILLIAMS

Depuis la saison 2014, la Williams est toute blanche et porte les bandes bleues et rouges de son sponsor principal, Martini. Ce sera encore le cas cette saison. En 2015, quatre nouveaux sponsors avaient rejoint Williams : Rexona (Groupe Unilever), Avanade, Hackett pour les tenues et bagages, et Dtex pour la sécurité informatique. Ces quatre là sont toujours présents, tout comme Petrobras, Oris et Randstad.

RED BULL

Chez Red Bull, ça bouge beaucoup plus du côté du mercato des partenariats. L’écurie de Daniel Ricciardo et Daniil Kvyat fait de nouveau alliance avec Puma (après la période 2007-2010), et elle continue avec Siemens PLM, Sabelt, OZ Racing et Exness. Mais surtout, le mouvement principal de ce mercato des partenariats se trouve chez Tag Heuer, qui, après 30 ans de collaboration avec McLaren, sponsorise désormais Red Bull : l’horloger suisse devient même sponsor titre de l’écurie autrichienne qui roulera avec une monoplace à moteur Renault… mais badgé Tag Heuer ! Exit donc le partenariat avec Infiniti.

FORCE INDIA

Chez Force India, contrairement à la vodka Smirnoff qui ne soutient plus l’écurie anglo-indienne, la boisson énergisante Hype (dirigée par Bertrand Gachot, un ancien de Jordan, elle même qui est l’ancienne version de Force India) prolonge son contrat. La coloration mexicaine des sponsors reste toujours importante, avec Claro, Telmex et Telcel.

RENAULT

Renault n’est plus simple motoriste et revient en F1 et y mettant les moyens. C’est bien le cas du côté des partenariats, avec l’arrivée de la marque haut de gamme de Nissan Infiniti (en provenance de Red Bull), Total, Bell & Ross, du spécialiste français de l’ingénierie acoustique Devialet et du groupe de prêt à porter Bestseller. L’écurie renaît sur les cendres de Lotus, dont certains sponsors sont toujours là comme Microsoft, EMC et Genii. Jolyon Palmer et Kevin Magnussen, qui ont signé pour un an de contrat et qui viseront « les points » en 2016, devront faire leur preuve. Pour Frédéric Vasseur, directeur de la compétition du Renault F1 Team, « l’objectif premier est de bâtir une équipe solide et de poser les fondations qui nous serviront pour les saisons suivantes. Redevenir une équipe compétitive prendra du temps. L’ambition de Renault est claire : être capable de faire des podiums lors de la troisième année, en position d’être champion la cinquième ».

mercato 5

TORO ROSSO

Coté sponsors, Toro Rosso se retrouve avec cette saison avec Casio, Falcon Private Bank, Sapinda et Estrella Galicia, sans oublier une place laissée au Cola Red Bull à l’arrière. On peut donc noter la perte de Cepsa et Nova Chemicals. Notons aussi que le partenariat entre Red Bull et Tag Heuer permet à Toro Rosso de ‘récupérer’ Casio. Les Japonais de Casio se serviront de cette visibilité pour mettre en avant la marque de montres Edifice qui s’inspire de l’univers des sports automobiles. La paire Max Verstappen – Carlos Sainz Jr sera à n’en pas douter une des attractions de 2016, après une première saison très remarquée.

SAUBER

Sauber connaît d’importantes difficultés financières, après une année 2015 très décevante. L’écurie suisse annonçait l’arrivée de quatre nouveaux partenariats : la société de logiciels IFS, l’entreprise alimentaire Malbuner, la chaîne de télévision américaine CNBC, ainsi que les montres suisses Edox.

MCLAREN

Que 2015 fut compliqué chez McLaren. Compliqué pour ne pas dire catastrophique sur le plan sportif avec cette 9ème place au classement des constructeurs. De telles performances qui n’aident pas à trouver des partenariats, surtout après le départ d’Hugo Boss vers Mercedes et Tag Heuer vers Red Bull. Ce sera Richard Mille qui remplacera Tag Heuer, l’horloger qui était déjà sponsor de Lotus en 2013 et 2014. Il s’agit d’un partenariat de long terme, signé pour 10 ans avec Richard Mille, une marque déjà présente en sport automobile via ses contrats avec Felipe Massa, Sebastien Loeb et Sebastien Ogier. McLaren Honda a aussi annoncé un partenariat avec Chandon, marque du groupe Moët Hennessy, ainsi que le renouvellement du contrat avec deux de ses sponsors historiques, Kenwood et Johnny Walker.

mercato 7

MANOR

L’éternelle lanterne rouge du plateau a recruté l’indonésien Rio Haryanto, qui compte 4 saisons en GP2 et qui arrive clairement avec son étiquette de pilote payant. Il est soutenu par Pertamina, la compagnie pétrolière de l’Etat indonésien à hauteur de 15 millions d’euros. Cela nous rappelle le soutien de PDVSA à un certain Pastor Maldonado… Il vaudra mieux compter sur l’allemand Pascal Wehrlein, champion DTM 2015. Il est le protégé de Mercedes, marque pour laquelle il était 3ème pilote et qui motorisera désormais Manor. A noter aussi le partenariat réalisé avec Shazam, l’application spécialisée dans la musique. Un partenariat avec une autre start-up à forte croissance, venant aussi de l’économie digitale, avait déjà été réalisé par Manor, il s’agissait d’Air Bnb.

HAAS

L’équipementier Alpinestars a été le premier partenaire annoncé par la nouvelle équipe Haas, avec, on le sait, des liens existent entre les deux marques en Nascar. Gene Haas ne semble pas du tout inquiet de l’absence de sponsors et rappelle l’assise financière solide de l’équipe américaine, sans oublier l’important soutien technique de la Scuderia Ferrari. L’homme d’affaires américain fixe comme objectif « un ou deux tops 10 » et pense évoluer « entre la 10ème et la 15ème place ».

mercato 8

Enfin, hors des écuries, le manufacturier Italien Pirelli a prolongé son contrat pour rester fournisseur officiel des Grands Prix de F1 pour trois nouvelles saisons au-delà de 2016, pour 2017, 2018 et 2019.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*