Les équipementiers de la Premier League

Logo Barclays Premier LeagueCet après-midi, c’est le retour de la Premier League avec la 1ère journée, avec 9 des 10 matchs puisque Tottenham – Everton a été annulé à cause des émeutes à Londres. Je voulais donc en profiter pour vous dresser l’état des lieux des équipementiers présents lors de cette saison anglaise version 2011/2012.

Pour l’édition 2011/2012 de la Premier League, ce ne sont pas moins de 11 équipementiers qui habilleront les 20 clubs de la Premier League, symbole de l’éclatement de ce marché et de l’absence de barrière pour un nouvel entrant

Répartition et classement des équipementiers en Premier League
Répartition et classement des équipementiers en Premier League

 

Comme vous le voyez, les grands équipementiers dominent ce classement avec adidas qui dispose de 5 clubs sous contrat : Chelsea, Liverpool, Stoke City, West Bromwich Albion et le promu Swansea City qui vient de signer avec la marque à trois bandes. Nike détient 3 clubs dont 2 du Big Four avec Arsenal et Manchester United (en image avec Wayne Rooney portant le maillot extérieur saison 2011/2012), le 3ème étant Aston Villa. Umbro, autre marque du groupe Nike, a aussi 3 équipes sous contrat avec Blackburn, Manchester City et Sunderland. Puma complète le groupe des équipementiers avec plus d’un club avec Tottenham et Newcastle. Ces 4 marques ont donc en leur possession 65% de la Premier League, soit 13 des 20 clubs.

Les 7 autres équipes ont donc chacune leur équipementier plus ou moins connu avec Reebok (Bolton), Kappa (Fulham), Le Coq Sportif (Everton), Burrda (Wolverhampton), Lotto (Queens Park Rangers), Errea (Norwich) et MiFit (Wigan).

L'argent du football anglaisQuand on regarde les investissements de ces marques et l’effort consenti pour devenir équipementier, adidas et Nike dominent largement les débats puisque les deux géants du marketing sportif investissement respectivement 35.4 et 31.2 millions de livres, soit 40.4 et 35.6 millions d’euros par an pour leurs clubs (NB: pour adidas, les chiffres concernent Chelsea, Liverpool et Swansea City; pour Nike, les chiffres concernent Arsenal et Manchester United). Derrière, Umbro et Puma investissent chacun 4 millions de livres (4.5 millions d’euros), très loin derrière les 2 grands. A noter que le Coq Sportif verse 3 millions de livres chaque année à Everton.

Avec un marché mondial du marketing sportif en croissance, vous pouvez vous douter que ces chiffres n’ont qu’une durée de vie éphémère et qu’ils seront revus à la hausse lors des prochaines négociations de contrat entre les ayants-droits (les clubs) et les marques (les équipementiers). Il sera donc très intéressant de suivre les futures négociations qui donneront une indication importante de la vitalité de ce secteur, d’autant plus que tous les équipementiers vont avoir fort à faire puisque de nombreux deals prennent fin au terme de la saison 2011/2012.

En effet, 6 des 20 clubs ont signé un contrat avec leur équipementier actuel jusqu’en mai ou juin 2012, avec notamment Liverpool (actuellement avec adidas pour 13.7 millions d’euros), Aston Villa, Norwich, Sunderland, Newcastle et Tottenham (tous les deux chez Puma). En 2013, c’est le contrat entre Arsenal et Nike qui se terminera mais on sait d’ores et déjà que les discussions sont en cours comme avec Manchester United, dont le contrat avec la marque au swoosh prendra fin en 2015 mais qui devrait renouveler pour un montant record avoisinant les 45 millions d’euros par an pendant 10 ans.

En France, pour vous donner un ordre d’idée, le contrat le plus élevé entre un équipementier et un club est celui de Lyon avec adidas pour 10 millions d’euros par an, celui entre Nike et le PSG tourne aux alentours des 8 millions d’euros par an. Nous sommes encore très loin du marché anglais…

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*