L’Euro 2016 sur Facebook

Alors que les quarts de finale de l’UEFA Euro 2016 sont terminés, un autre match a lieu sur les réseaux sociaux. Facebook a analysé les actions des internautes en lien avec les équipes et joueurs impliqués dans la compétition.

L’Euro 2016 est un véritable tremplin en termes de communication et de communauté. Facebook a analysé les actions des internautes en lien avec les équipes et joueurs impliqués dans la compétition. Les équipes qui ont généré le plus d’engagement (actions sur la page ou mentions) sont l’Italie, le Portugal et la France. Certaines d’entre elles, engagées dans l’Euro 2016 ont plus que doublé le nombre de leurs fans comme l’Islande qui a connu la plus grosse progression avec +170,8 % ! Cette petite équipe a suscité l’admiration de beaucoup de monde et a su attirer la sympathie des spectateurs et amateurs de football. L’Irlande du Nord et l’Ecosse voient une progression de leurs nombres de fans aux alentours de 50 %.

Du côté des joueurs, ils ne sont pas tous égaux en termes de communauté, c’est en toute logique que Cristiano Ronaldo arrive en tête du classement concernant l’engagement des internautes sur sa page qui compte plus de 113 millions de fans. Gareth Bale, toujours en course pour le titre avec le Pays de Galles a suscité l’intérêt des utilisateurs Facebook en se classant 2ème en termes d’engagement suivi du polonais Kuba Blaszczykowski. Le 1er Français est Antoine Griezmann qui se classe à la 10ème place.

Les joueurs qui ont profité de l’Euro 2016 pour agrandir leur communauté de fans sur Facebook sont généralement moins connus. Le Polonais Bartosz Kapustka voit son nombre de fans multiplié par 6 pour atteindre plus de 300 000 ! Son compatriote Mariusz Stępiński enregistre une progression de 471,6 %, Graziano Pellè monte sur la 3ème marche du podium avec +300 % de fans.

L’UEFA Euro 2016 possède plus de 12 millions de fans sur sa page officielle. De nombreux contenus mettent en avant les joueurs et les équipes, un moyen de créer de l’engagement et de susciter l’intérêt des internautes abonnés qui ne connaitraient pas les comptes des joueurs et équipes mentionnés dans les posts.

Ces données démontrent l’impact de l’Euro 2016 sur le digital, l’événement est profitable aux équipes et aux joueurs qui agrandissent leurs communautés de fans respectives. Ils peuvent ainsi toucher un plus large public avec leurs campagnes social media et les actions mises en place sur leurs pages Facebook. Ces chiffres devraient encore augmenter d’ici à la finale dimanche !

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*