Euro 2008 : c’est parti!!

L’Euro 2008 approche et les sponsors de cette compétition majeure sur le vieux continent s’activent et commencent à mettre en place leurs opérations de promotion… Petit aperçu…

Coca-Cola :
Fin mars, Coca-Cola France présentait sa stratégie pour l’Euro 2008 avec le claim (slogan) : "On parle tous football". Déjà lancé il y a 2 ans pour la Coupe du Monde de football, la marque veut mettre en avant l’idée de partage et de proximité en utilisant le "hug" (calin) dans ses spots TV. Sur Internet, Coca-Cola utilise des vidéos virales ainsi qu’une plateforme de vidéos, un jeu concours et un partenariat avec le portail MSN.fr. On aurait bien aimé un advergame ou un site dédié à la "Joga Bonito" mais bon… Par rapport au produit, la marque devrait sortir des canettes collector aux couleurs des joueurs de l’Equipe de France (dont la sélection pour l’Euro devrait être annoncée d’ici 3 semaines). Mais l’opé "On parle tous football" c’est plus qu’une simple opération de sponsoring où on essaie de faire du business et booster ses ventes en associant à un événement sportif. "On parle tous football" c’est aussi une opération de marketing citoyen – si on peut appeler ça comme ça – qui veut promouvoir les valeurs positives du football ."On parle tous football" c’est un protocole, une charte que doivent respecter les joueurs et qui impliquent des joueurs de haut niveau tels que Sebastien Squillaci de l’OL, Ulrich Ramé des Girondins de Bordeaux, Frédéric Biancalani de Nancy ou encore Olivier Monterrubio de Lens

Crédit Suisse

La banque, Crédit Suisse, est l’un des partenaires nationaux de l’événement (les sponsors sont divisés entre les sponsors officiels et les partenaires nationaux qui ne sont visibles que sur le pays en question, Suisse ou Autriche) et l’établissement vient de lancer l’opération "Ballons pour la Suisse". Depuis le 16 avril, en coopération avec l’Association Suisse de Football, le Crédit Suisse distribue au total 200 000 ballons de foot aux enfants dans ses 183 succursales en Suisse. "Ballons pour la Suiss" est une des activités menées dans le pays par le Crédit Suisse pour mettre la population, et notamment les jeunes footballeurs, dans l’ambiance du prochain Championnat d’Europe des Nations 2008. Le sélectionneur national, Kobi Kühn, ainisi que des joueurs viendront signer des ballons pendant une heure sur les sites sélectionnés. Les enfants sont au centre de la politique de sponsoring du Crédit Suisse puisque la moitié des fonds de sponsoring versés à l’ASF est affectée chaque année à la promotion de la relève.

Pepsi

Concurrent #1 de Coca-Cola et n’ayant pas obtenu de droits d’associaion pour l’Euro 2008, la marque américaine va donc opter pour de l’ambush marketing (comme par hasard…). Chaque année de grands évènements de football (Euro ou Coupe du Monde), Pepsi, concurrent du sponsor officiel de l’Euro 2008, Coca-Cola, lance un spot publicitaire mettant en scène des stars du ballon rond pour contrecarrer les actions de Coca-Cola qui peuvent exploiter les droits de ces compétitions puisque Coca-Cola est sponsor de l’UEFA et de la FIFA. On y retrouve donc les habitués : Ronaldinho, Beckham ou encore Henry. Cette fois, ils sont rejoins par des stars montantes telles que Messi ou Fabregas. La nouveauté de l’opus 2008 réside dans l’apparition des consommateurs en vignette intégrée dans un coin de l’image ! Ce sont eux qui expriment leurs désirs et dictent ainsi le scénario ! Pepsi veut donner le sentiment que c’est le public qui a réalisé la pub. Bien vu à l’époqué où le web2.0 et l’User Generated Content (contenu produit par l’utilisateur) fait fureur, Pepsi nous fait donc croire que c’est le public qui était aux commandes…

En vrac, on pourra aussi noter d’autres opérations ailleurs dans le monde comme par exemple, McDonald’s en Pologne qui va sélectionner 11 enfants qui vont accompagner l’équipe polonaise lors du premier match de la compétition. Cette opération sera relayée à la télévision avec une émission hebdomadaire de 5 semaines en utilisant Artur Boruc, le gardien de l’équipe nationale.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*