Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc : Bosch Car Service veut « démystifier la mécanique »

A l’approche de la 30ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc (13 au 28 mars 2020), Bosch Car Service active son partenariat notamment via un tour de France des coaching. Le principe ? Prodiguer un maximum de conseils aux « gazelles » pour qu’elles puissent s’occuper de leur véhicule et faire appel le moins possible à l’assistance. Rencontre avec Véronique Walspeck, directrice marketing Automotive Aftermarket Bosch France et Benelux pour en savoir plus sur ce partenariat entre le rallye 100% féminin et Bosch Car Service.

Véronique Walspeck, directrice marketing Automotive Aftermarket Bosch France et Benelux
Véronique Walspeck, directrice marketing Automotive Aftermarket Bosch France et Benelux

Bruno Cammalleri : depuis quand et pourquoi Bosch Car Service est partenaire du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc ?

Véronique Walspeck : Bosch Car Service est partenaire du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc depuis l’année dernière. Nous souhaitions créer une dynamique au sein de notre réseau et donner de la visibilité à ses acteurs régionaux. Nous nous sommes aperçus que nous avons plusieurs valeurs en commun et notamment : la diversité, la solidarité, l’éco-responsabilité et l’excellence. La diversité s’avère très importante pour nous. En effet, la mixité est une source importante de richesse et de performance. Concernant la solidarité, je tiens à rappeler que Bosch appartient à une fondation d’utilité publique, avec une partie des bénéfices réinvestis dans des projets à but humanitaire ou qui concernent l’éducation des enfants, menés par Bosch et par la Fondation Robert Bosch. Nous tenons aussi à l’éco-responsabilité et au développement durable, à l’image des pièces alternatives que nous favorisons comme alternative aux pièces neuves. Bosch est le premier groupe industriel international à s’engager sur la neutralité carbone en 2020. Enfin, l’excellence est permanente dans notre réseau. Notre réseau a une expertise reconnue et un haut niveau de qualification, nous proposons des pièces de qualité.

Bruno Cammalleri : en quoi est-ce plus important d’être partenaire d’une course qui mise davantage sur l’éco-responsabilité que sur la performance pure ?

Véronique Walspeck : il y a la notion d’éco-responsabilité dans ce rallye et de solidarité, notions fortes au sein du groupe Bosch. Tout comme nous soutenons des associations à but humanitaire, le rallye soutient l’Association Cœur de Gazelles. Elle est reconnue d’intérêt général et chaque projet qu’elle mène s’inscrit dans le concret et l’utile pour les populations : consultations médicales, traitements dispensés, dons de vêtements… Cet axe de solidarité avec l’Association Cœur de Gazelles nous tient à cœur ! Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc met davantage en avant le dépassement de soi plutôt que la performance pure. Cet aspect nous plaît beaucoup car le but est de vivre une aventure où il faut se dépasser et faire preuve de courage. Nous tenons à valoriser ces valeurs chez les femmes. D’ailleurs, au sein du groupe Bosch, le réseau women@Bosch lancé en 2016 entend favoriser l’égalité professionnelle.

Bruno Cammalleri : avec son Tour de France de coaching mécanique en 12 dates, Bosch Car Service veut « prodiguer un maximum de conseils aux participantes pour qu’elles puissent s’occuper de leur véhicule et faire appel le moins possible à l’assistance ». Quel est la finalité d’une telle activation ?

Véronique Walspeck : on cherche avant tout à casser les appréhensions qui peuvent exister face à la mécanique. Nous coachons les Gazelles sur les principales pannes pouvant arriver dans le désert, sur les changements de pièces et de pneumatiques, sur la méthode de remplissage du carnet de bord ainsi que sur l’entretien du véhicule. Autrement dit, démystifier la mécanique.

Cette année, 140 Gazelles répondent présentes à cette initiative, soit 100 de plus que l’an passé ! Nous en avons un écho très positif avec une forte satisfaction sur la relation mise en place entre notre réseau et les participantes. Ce que nous leur proposons répond à un vrai besoin car les Gazelles peuvent perdre des points à cause des pénalités si elles font appel à l’assistance. Or, la plupart n’avait aucune connaissance en mécanique. Bosch Car Service joue pleinement son rôle d’expert mécanique du rallye. Il s’agit également de fédérer les Bosch Car Service de chaque région et d’accroître leur visibilité.

Bruno Cammalleri : l’autre activation mise en place est le recrutement d’ambassadrices avec deux équipages sélectionnés qui vont rouler sous les couleurs de Bosch Car Service. Pourquoi avoir lancer cette activation ?

Véronique Walspeck : avoir des équipages qui portent les couleurs de Bosch Car Service sera une vraie fierté pour nous. Nous mettons à disposition 2 Toyota Land Cruiser 90 Break tout équipés d’une valeur locative de 8000 euros environ fournis par les garages Bosch Car Service Saint-Fort Auto à Château-Gontier (Mayenne) et Diag Auto à Crosnes (Essonne). Soit un sacré coup de pouce pour ces deux équipages. Cette opération originale nous a permis de trouver les ambassadrices Bosch Car Service partageant des valeurs communes telles que l’entraide et la solidarité avec le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc. Bosch Car Service a décidé de lancer une opération exclusive qui s’est achevée le 24 novembre dernier : « Devenez nos ambassadrices Bosch Car Service ». Les gazelles inscrites au Rallye mais n’ayant pas trouvé leur véhicule, devaient raconter leurs plus belles histoires (plus belle rencontre, motivation, valeur, inspiration, cause) à un jury constitué d’équipes Bosch Car Service et Rallye des Gazelles Aïcha du Maroc. Manon et Juliette vont avoir 30 ans comme le rallye. Maryse et Laura sont mère et fille et ont 30 ans de différence, encore un clin d’œil ! Nous allons raconter leur aventure sur les réseaux sociaux, ce qui ajoutera une dimension humaine fil rouge du rallye des Gazelles.

Bruno Cammalleri : quelle sera la présence de la marque sur la compétition ?

Véronique Walspeck : la marque sera présente sur le bivouac avec 50 mécaniciens qui travailleront sur les voitures pendant le rallye, en particulier le soir. En 2019, nous avons comptabilisé 900 pannes mécaniques en une dizaine de jours et une quarantaine de crevaisons. L’expertise des mécaniciens est là pour accueillir les véhicules et les Gazelles. La voiture reste la 3ème Gazelle d’un équipage et elle se doit d’être en forme ! L’espace mécanique va passer cette année à 12 lignes d’ateliers. C’est un passage stratégique car les participantes viennent aussi pour se faire conseiller et soutenir.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*