L’UEFA et Disney lancent un partenariat « indestructible » pour aider davantage de filles à jouer au football

Le programme PlayMakers de l’UEFA adopte aujourd’hui une approche narrative innovante, qui met en scène des personnages de Disney très appréciés, afin que les jeunes filles se rendent compte de la satisfaction que des activités sportives régulières telles que le football peuvent leur apporter et ainsi inciter plus de filles à faire du football et plus largement à continuer à pratiquer une pratique sportive

L’UEFA et Disney se sont associés pour développer un programme de football révolutionnaire. En effet, les célèbres histoires de Disney seront mises à profit pour encourager plus de filles à pratiquer un exercice physique régulier et à développer une passion pour le football.

Inspiré par des recherches universitaires montrant le rôle positif que revêt la narration dans l’incitation des enfants à faire du sport, le programme PlayMakers vise aussi à augmenter la proportion de filles (16 % à l’heure actuelle) qui satisfont aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en matière d’activité physique (voir le rapport de cette organisation).

Ciblant les filles de 5 à 8 ans qui ne jouent pas encore au football, sept associations nationales de l’UEFA à savoir l’Écosse, la Norvège, la Belgique, la Pologne, l’Autriche, la Roumanie et la Serbie, développeront PlayMakers dans les écoles, les clubs et les communautés locales. D’autres associations et fédérations devraient introduire ce programme au cours de l’année.

Le programme de football PlayMakers n’a rien de traditionnel : chacune des dix premières séances d’entraînement suit l’histoire du dessin animé Les Indestructibles 2, un film à succès de Disney et Pixar qui a su générer un chiffre d’affaire dépassant le milliard de dollars au box-office. Équipés de ballons, de cônes et de dossards, les entraîneur(e)s, formé(e)s, encouragent les participantes à jouer le rôle de personnages populaires tels qu’Élastigirl, Violette, M. Indestructible et Flèche, en transposant dans la réalité les scènes d’action du film à l’aide de mouvements, d’esprit d’équipe et d’imagination.

« Si vous souhaitez enseigner le football grâce aux forces de la narration et du jeu, vous devez le faire en recourant aux meilleures histoires et aux meilleurs personnages du monde, et Disney est un partenaire parfait dans ce cadre », a expliqué Nadine Kessler, responsable du Football féminin de l’UEFA.

« En insufflant la magie de Disney dans la mise en œuvre du tout premier programme de football de base des filles à l’échelle européenne, nous offrirons à chaque fille l’occasion idéale de développer une passion pour le football. » a-t-elle ajouté. 

De nouvelles histoires de Disney seront ajoutées au programme au fur et à mesure.

« Nous souhaitons que les filles partagent ce sentiment et soient encouragées à créer leur propre jeu ainsi qu’à prendre des décisions personnelles. C’est précisément l’objet de ce programme : créer un environnement permettant à toutes les filles de s’épanouir et de se développer, que ce soit au niveau de leurs mouvements fondamentaux, de leurs compétences footballistiques de base, ou de leurs valeurs et compétences de vie. Nous sommes convaincus que ce programme unique peut jouer le rôle d’une étincelle auprès des filles en suscitant en elles une passion pour le football afin qu’elles deviennent plus actives. »

L’apprentissage par le jeu, une approche unique qui constitue les fondations du programme PlayMakers, suit les résultats d’une étude de la littérature réalisée par l’Université Leeds Beckett (Angleterre) et commandée par l’UEFA. Cette étude a analysé les recherches académiques ayant porté sur les motivations des jeunes filles à réaliser une activité sportive, en identifiant les meilleures méthodes d’entraînement pour créer un environnement d’apprentissage sûr. Les résultats de l’étude mettent en exergue les avantages de l’apprentissage par le jeu.

Un partenariat avec l’Association anglaise de football, qui réalise actuellement le programme « Shooting Stars » en collaboration avec Disney, est aussi à l’origine de PlayMakers.

#Time for Action

PlayMakers est le premier pas vers l’un des principaux objectifs de la Stratégie de l’UEFA en matière de football féminin Time for Action (Il est temps d’agir), à savoir doubler le nombre de femmes et de filles participant au football d’ici à 2024.

« Il incombe à l’UEFA, l’instance dirigeante du football européen, de donner des ailes au football des filles », a pour sa part déclaré le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, « et grâce à ce partenariat avec Disney, nous ferons découvrir le football à un public qui ne pratique pas encore notre sport. »

 

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*