La compétition électrique Pure ETCR arrive en 2021 : un format de courses en battles, Goodyear comme manufacturier et des générateurs d’hydrogène

Mercredi 19 février (Paris 15ème) était lancé Pure ETCR, « le premier championnat mondial de voitures de tourisme multimarques entièrement électriques ». Promu par Eurosport Events, connu pour organiser le WTCR, Pure ETCR veut miser sur une alliance de courses spectaculaires avec des battles et sur une technologie entièrement électrique. Des démonstrations auront lieu dès juillet 2020 à Goodwood avant la première saison complète en 2021. Par ailleurs, Goodyear a été annoncé comme partenaire fondateur et fournisseur officiel de pneumatiques.

2021 sera-t-elle l’année de la disruption en sport automobile ? En tous cas ce sera la première année du championnat Extreme E d’Alejandro Agag au format de course lui aussi novateur. Ce sera aussi la première année de l’ETCR qui mise sur un format de battles, roue contre roue, avec un maximum de performances disponibles de bout en bout de la course et, contrairement à la Formula E, sans recours à des tactiques d’économie d’énergie annonce Eurosport Events. Un tirage au sort public divisera le plateau des engagés en groupes, où les pilotes du même constructeur seront séparés pour ne pas s’affronter lors des premières battles. Les voitures partiront côte à côte sur une même ligne de départ, le premier pilote tiré au sort ayant le premier choix de l’emplacement sur cette ligne. Les vainqueurs des « battles 1 » s’affronteront lors des « battles 2 », idem pour les seconds et suivants. Tous les vainqueurs des « battles 2 » accèderont à la grande finale, quand les seconds, eux, finiront en finale B et les pilotes restants en finale C. Le vainqueur de la grande finale sera le roi ou la reine de l’épreuve et marquera automatiquement le plus de points. Les organisateurs annoncent déjà un système de boost délivrant de la puissance supplémentaire, le push to pass, pour améliorer les chances de dépassements, mais aussi un mode de défense, le fightback, pour que la voiture dépassée ait l’occasion de reprendre l’avantage.

La nouvelle série se donne le temps de se faire connaître en 2020 grâce à 6 démonstrations prévues dès juillet 2020 à Goodwood, mais également en Autriche (Salzburgring), en marge du WTCR – FIA World Touring Car Cup du 24 au 26 juillet, au Grand Prix historique de Copenhague (août 2020), à Inje Spedium en Corée du Sud – en marge du WTCR (octobre 2020) et enfin à Guangdong, en Chine. Une dernière démonstration est déjà annoncée en marge des 24 heures de Daytona fin janvier 2021.

Une série internationale estampillée FIA et sanctionnée par des titres pilote et constructeur sera organisée dès 2021, avec un calendrier à huit épreuves à travers l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord. On se connaît pas encore le plateau, sauf le constructeur Cupra qui a déjà annoncé sa présence avec les pilotes Mattias Ekström et Jordi Gené.

Créé par WSC Group, le concept technique utilisé dans Pure ETCR s’appuiera sur un groupe motopropulseur Magelec avec une batterie Williams Advanced Engineering qui produira 500kw, disponibles sur les roues arrière, soit l’équivalent d’une puissance de 680 chevaux. Un mode de dépassement « Push to pass » aidera à dépasser, alors qu’un mode de défense supplémentaire permettra de regagner le terrain perdu. Avec un 0 à 100 km/h en seulement 3,2 secondes, les Pure ETCR ambitionnent d’être « les voitures de tourisme les plus rapides jamais vues », et seront équipées de chargeurs EnelX et de pneus Goodyear.

Pure ETCR vise à changer les mentalités envers les véhicules électriques et d’élever la mobilité électrique au rang de responsabilité sociale. Dans cette optique, une série d’engagements clés ont été pris pour parvenir à une plus grande durabilité dans le sport automobile. A commencer, lors la saison inaugurale, par l’engagement de ne pas utiliser le fret aérien au profit du fret maritime, 100 fois moins impactant pour l’environnement et ce, grâce à un calendrier optimisé regroupant les événements programmés par région. Des générateurs à hydrogène seront utilisés dans le paddock car nettement moins polluants que la traditionnelle combustion interne. Le promoteur Eurosport Events « reconnaît que l’approvisionnement en énergie est un facteur clé de l’empreinte environnementale des véhicules électriques et s’engage à privilégier ainsi un approvisionnement moins impactant ».

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*