La Française des Jeux financera l’Euro 2016

L'organisation de compétitions internationales nécessite beaucoup d'argent, ceci n'est pas nouveau. Néanmoins, il est intéressant de voir comment le comité d'organisation arrive à récolter ces fonds nécessaires en période morose.

0_285_427_http---offlinehbpl.hbpl.co.uk-news-ORP-1825E1F6-0D22-2A53-20FC19C79B89705C La Grande-Bretagne fait face à un déficit monstre mais a trouvé un moyen de récolter de l'argent grâce à l'un de ses partenaires, la National Lottery. En effet, le produit des vente des produits de la National Lottery (notamment du jeu Dream Number, créé après le partenariat entre la National Lottery et le LOCOG) servira à financer les JO de Londres 2012 et notamment la construction de 5 lieux : le Stade Olympique, le nouveau VeloPark, le centre aquatique, l'arène de handball et le centre de hockey.

A date, 550 millions de livres ont été récoltés et il ne reste plus que 200 millions de livres à obtenir pour que la marque atteigne son objectif. Et pour célébrer ce chiffre, 16 vainqueurs de la National Lottery ont été invités sur le site du Stade Olympique.

Tout cela a donné des idées au gouvernement français et au comité d'organisation de l'Euro 2016 puisqu'un amendement du gouvernement au projet de loi de finances pourrait être bientôt déposé proposant d’augmenter la taxe de 1,8% à 2,1% prélevée sur les jeux en dur de la Française des Jeux, ce afin de donner plus de ressources au Centre National du Développement du Sport (CNDS). Au final, cette taxe devrait pouvoir récolter 120 millions € sur 5 ans et ainsi cofinancer la construction des grands stades en vue de l’Euro 2016.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*