Travis Rice, Red Bull et Quiksilver nous apportent la neige avant l’heure au Grand Rex

Les fans de snowboards se désespérant de voir blanchir les sommets, Travis Rice est venu à leur secours en leur présentant en avant-première, samedi 26 au soir, son dernier film « The Art Of Flight ».
Deux ans après la claque visuelle de « That’s It,That’s All », Red Bull, Quiksilver et Brain Farm Cinéma ont remis le couvert mais ont boosté les proportions : c’est, cette fois, au Grand Rex, un des plus grands écrans d’Europe (25m x 11) que la projection à lieu. 1200 chanceux ont pu acquérir leur sésame qui leur assurera un siège pour un des films de snow les plus longs (1h20), les plus impressionnants par ses prises de vues et sûrement aussi un des plus chers…
Après une tournée promotionnelle mondiale éprouvante (depuis septembre), Paris et Moscou clôturent ce roadtrip, Travis Rice fait honneur à son public en assurant son rôle de Maître de Cérémonie avec brio. Il est venu accompagné de Ipod aka Iouri Podladtchikov (le rider suisse comme son nom ne l’indique pas), vainqueur des X-Games de Tignes en 2010. La salle est bondée et l’ambiance est survoltée. On peut sentir dans le public que certains ont déjà vu le film mais pour la grande majorité, c’est l’impatience du premier visionnage qui prévaut.
La salle s’éteint et les haut-parleurs crachent une bande-son qui vous met immédiatement dans l’ambiance, avec en prime le crissement de la neige, qui vous donne envie d’enfiler vos boots et d’aller chercher votre board. Les «WAAAAAHHHHH » et les « OOOOHHHHH » se succèdent à chacun des tricks des riders. Les visages s’illuminent dans la salle et les bouches s’ouvrent dès que les riders se mettent sur orbite et s’envoient en l’air sur de grosses rotations à hauteur des hélicos qui les filment, où dans des pentes tellement raides que les hélicos sont faces à eux.
Après en avoir pris plein les yeux pendant 1h20, les lumières se rallument et notre hôte, Travis Rice, revient en salle et nous parle de ses projets, dont notamment le Redbull Supernatural Contest qui opposera les riders les plus complets de la planète et nous invite à voir l’exposition de la galerie Asymbol pour ceux qui sont encore en manque de poudre.
Comme nous le savions déjà, lorsque Red Bull s’investit auprès de ses athlètes, ils ne font pas les choses à moitié et à la vue des évolutions apportées depuis « That’s It, That’s All » au niveau des vidéos de snow, nul doute que les prochains projets de Travis Rice vont faire mal à la tête.

 

Crédit photo : Julien Le Bars

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*