BeInSport est là

Vidéo sponsorisée

Quelques jours après le lancement de BeInSport, la chaîne TV sport du groupe Al-Jazeera semble avoir pris ses marques.

Seule chaîne française à diffuser l’intégralité des matchs de l’EURO 2012, BeInSport capitalise sur cet événement majeur pour recruter de nouveaux clients, et bénéficie d’ailleurs des offres commerciales des fournisseurs d’accès comme Numéricable pour donner envie avant de commencer à engranger les recettes des abonnements fixés à 11€ par mois.

Mais la grille des programmes ne s’arrête pas la, puisque la volonté du nouveau président Nasser Al-Khelaifi, qui est aussi président du Paris-Saint-Germain, et de son vice-président Charles Bietry veulent que les chaînes soient entièrement dédiées au sport. Par conséquent, les droits TV de la nouvelle chaîne de la TNT comprennent aussi la Ligue des Champions, l’Europa League, la Liga, la Copa Libertadores, la Serie A, mais aussi du rugby avec le Rugby à XIII, du tennis avec des tournois de l’ATP Tour et du WTA Tour qui étaient la propriété de future défunte Orange Sport, des rencontres de boxe, du handball féminin et des compétitions des futurs Jeux Olympiques de Londres 2012 comme le tournoi de tennis olympique.

Ces événements et matchs seront présentés et animés par des journalistes de renom comme le facétieux et So British Darren Tullett, Christophe Josse, Alexandre Ruiz, Florian Genton ou encore les très prometteurs Xavier Domergue et Marie Portolano. BeInSport disposera aussi de consultants de choix avec Patrick Vieira dans quelques mois mais aussi Karim Benzema, Robert Pirès, Mickael Landreau ou encore Hervé Renard, l’entraineur de la Zambie qui a remporté la dernière Coupe d’Afrique des Nations.

La chaîne et sa capacité à acquérir des droits TV d’événements sportifs ont bien évidemment amené quelques questions sur la viabilité d’un nouveau marché et de ce nouvel acteur, qualifié d' »irrationnel économiquement » par Rodolphe Bellmer, président du groupe Canal+ et concurrent numéro 1 de BeInSport dans le sport. Néanmoins, d’un point de vue économique, l’arrivée de BeInSport ne cause pas de problème pour le moment puisque TF1 et M6, les autres diffuseurs de l’EURO 2012, ne devraient pas perdre d’argent. En effet, selon Jérôme Bodin, analyste chez Natixis, les deux chaînes devraient générer chacune « un chiffre d’affaires net de 20 millions d’euros », en cas de non-qualification de la France pour la finale. Si les Bleus devaient aller jusqu’au bout de la compétition, leurs recettes atteindraient « 24 millions d’euros ». Donc au final, que du bon pour les chaînes et pour les téléspectateurs qui bénéficient d’une nouvelle offre.

Si vous voulez suivre BeInSport, c’est sur votre box ou sinon la page facebook de la chaîne !

 

Article sponsorisé

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*