Les Français, les médias sociaux et la Coupe du Monde

C'était mercredi dernier, au Salon 105, 

HAVAS_SE_20CM_RVBDu beau monde, des bloggeurs (Kickandblog, coupfranc.fr, lemarketingsportif.com, baptisteblog, hush hush, Mry, etc.), des journalistes, tout le monde était venu pour assister à la présentation d'une étude par Havas Sports & Entertainment sur l'utilisation des médias sociaux par les Français durant la Coupe du Monde.

A moins de 10 jours de l'événement qui va attirer l'attention de tout le monde, l'agence nous révèle les résultats de son étude online réalisée auprès de 500 internautes âgés de 15 à 35 ans.

Premier enseignement: L'étude sera plus que jamais suivie et commentée sur les médias sociaux puisque de facto cette Coupe du Monde est la première de l'ère des Facebook, Twitter, YouTube et autres Dailymotion. Souvenez-vous, en 2002, la quasi totalité des médias sociaux n'existait pas et pour la Coupe du Monde 2006, YouTube venait à peine d'exister tandis que Twitter allait voir le jour quelques semaines après le coup de boule de Zidane sur Materrazzi et que Facebook était toujours dans sa version privée, réservée uniquement aux étudiants anglo-saxons.

Sur les 15-35 ans interrogés dans le cadre de cette étude, près de la moitié (48%) déclarent qu’ils vont suivre, vivre ou partager la Coupe du Monde 2010 sur les réseaux sociaux, ce qui représente environ 7.8 millions de personnes.

Sans surprise, c'est Facebook qui domine le classement des sites puisque 77% des 15-35 qui vont suivre, vivre ou partager la Coupe du Monde sur les réseaux sociaux vont utiliser Facebook. Suivent Dailymotion et YouTube avec 46%, les blogs et forums avec 21% et Twitter avec seulement 6%. Etonnant? Non quand on sait que Twitter est de loin le réseau social le plus paradoxal, puisque près de 70% des français connaissent le site de micro-blogging mais le taux de pratique tourne seulement entre 5 et 10%…

Autre enseignement, le temps consacré à la Coupe du monde par jour devrait passer de 2h16 en 2006 à 3h10' en 2010, avec un taux consacré à Internet effectuant un bond de 11 à 32%. "Mais ce n'est pas une consommation qui va venir à la place des médias traditionnels, elle va venir s'ajouter", précise Frédéric Saint-Sardos, directeur des opérations digital et brand content chez HSE. S'ajouter et même se surexposer, car les mises à jour de statuts Facebook devraient se multiplier pendant le visionnage du match via Iphone ou Smartphone.

Pour autant, on ne va pas assister à une profusion de commentaires durant les matchs puisque, selon l'étude, le visionnage de vidéos va être l'activité #1 des internautes "socialisés" durant la Coupe du Monde. Plus de la moitié (54%) des sondés expliquent qu'ils vont ainsi regarder des vidéos sur les médias sociaux, donner leur avis (43%) et suivre l'avis des experts (38%). Mais le chiffre le plus impressionnant est le dernier de cette question: 11%. 11% des 15-35 ans, soit 900 000 personnes qui vont suivre la Coupe du Monde sur les médias sociaux vont publier du contenu. Ce sont 900 000 personnes qui vont devenir à leur tour des média durant la Coupe du Monde, qui vont s'exprimer, écrire des articles, produire des vidéos, publier des photos en lien avec la Coupe du Monde.

Les marques ont elles compris l'intérêt des médias sociaux et on compte maintenant 10 des 14 partenaires de l'événement actifs sur ces sites, développant diverses opérations, avec en fer de lance Coca-Cola, la seule marque ayant mentionné l'adresse de sa page YouTube dans son spot TV "Celebration"

Alors, cette Coupe du Monde sera-t-elle un vrai tournant pour les marques et les consommateurs ? Réponse vendredi 5 juin à 16h00 pour le coup d'envoi de la Coupe du Monde FIFA.

Toute l'étude, juste là en-dessous: 

Les Français, les Réseaux Sociaux et la Coupe du Monde

View more presentations from Havas Sports & Entertainment.

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*