Ronaldo, une retraite assurée…

Le footballeur brésilien, Ronaldo Luis Nazario de Lima, appelé plus communément Ronaldo, a annoncé sa retraite du monde du football ce mardi (15 février 2011) au cours d’une conférence de presse émouvante, qui cachait en fait une stratégie de sortie bien ficelée…

En creusant un peu toute l’histoire, on se rend compte que la présence de Ronaldo au Corinthians est une vaste opération de marketing qui a arrangé à la fois le club et le joueur, un peu comme Ronaldinho et le Flamengo. En effet, avec l’arrivée du joueur, les Corinthians ont triplé leurs revenus liés au sponsoring pour la période allant de décembre 2008 à décembre 2011, de quoi assurer de beaux joueurs au club pauliste. Pour être précis, les liquidités ont augmenté de 62,2% alors que les revenus issus de la billetterie devraient eux croître de 19,1% sur 2010… Bonne affaire pour le club donc, sachant qu’en plus, le salaire du joueur n’était pas payé directement par le club mais imputé sur les recettes issus du sponsoring… Salaire qui sera d’ailleurs payé dans sa totalité à Ronaldo puisque le joueur ne prendra sa retraite qu’à la fin de la saison, évitant donc toute rupture de contrat et donc toute forme de pénalité

Le brésilien va donc pouvoir se dédier à sa nouvelle vie, celle de business man, puisqu’il va se consacrer activement à son agence de marketing sportif, « 9ine », qui a été annoncée officiellement à la presse en septembre 2010 et qui ouvrira ses premiers bureaux à Sao Paulo et à Londres en mars… Comme si tout ça avait déjà été réglé il y a 6 mois… D’ailleurs, 9ine compte déjà un client en la personne d’Anderson Silva, la star brésilien d’Ultimate Fight et a intégré le réseau mondial de communication, WPP. D’ailleurs, Ronaldo va aussi lancer sa propre Fondation, un projet qui le tenait à coeur, mais il n’a pas voulu divulguer le nom ni la thématique de sa fondation.

Ronaldo peut donc se tourner tranquillement vers d’autres horizons tout en gardant un rôle honorifique d’ambassadeur à vie des Corinthians (après avoir refusé une proposition pour devenir le directeur technique du club, indiquant clairement ses volontés de quitter les terrains…), mais a démontré à travers son séjour de deux ans à Corinthians que son talent allait beaucoup plus loin que les pelouses qu’il avait foulées…

L’histoire autour de Ronaldo amène forcement la discussion autour de la reconversion d’athlètes et surtout des stars. Considérez-vous cette pratique « normale », à savoir utiliser son aura de sportif pour redorer les finances d’un club alors que le challenge sportif n’y est plus ou vaut-il mieux s’arrêter avant et préserver son image?

Vos avis m’intéresse

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*