Quand le cyclisme rencontre l’environnement…

Image 4  … Cela donne l'équipe Saur-Sojasun.

Limiter son empreinte carbone sur les circuits internationaux de compétition cycliste tout en alliant performance sportive, tels sont les objectifs que se sont fixés la formation Saur-Sojasun dirigée par Stéphane Helot, ancien champion de France de cyclisme sur route en 1996 et ancien coureur de la Banesto et de la Française des Jeux entre autres. Après un an passé dans le club très fermé des professionnels, l'équipe Saur-Sojasun, créée en 2004, adopte la démarche écologique pour ses 19 coureurs. Au programme, création de maillots en fibres recyclés, poches "poubelles" pour les emballages de produits alimentaires, forment quelques une des initiatives durables.

Toute la communication du team se place sous le signe du respect de l'environnement. En effet, les 19 coureurs de Saur-Sojasun peuvent se targuer de courir avec des bidons 100% biodégradables et recyclables. Les convois logistiques de l'équipe se mettent également à la page développement durable puisque les véhicules lourds de Saur-Sojasun roulent avec la nouvelle gamme du fabricant Citroën rejettant en moyenne moins de 160 grammes de C02/km. De plus, les camions ateliers et bus de l'équipe technique sont équipés de poubelles de tri sélectif.

Malheureusement, toutes ces initiatives ne seront pas remarquées par le grand public puisque l'équipe n'a pas été retenue pour participer à l'édition 2010 du Tour de France, une décision qui, selon Stéphane Heulot, démontre que "le cyclisme du passé a prévalu sur une équipe d'avenir. On nous a fait croire que sportivement il y avait une compétition, alors que visiblement le dossier était plié depuis de longues semaines".

(source: sport.fr)

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*