Le sexe fait-il vendre plus?

C’est la question que je me suis posé après avoir vu cette vidéo… Regardez…

Vous l’avez compris, Serena Williams fait la promotion d’un jeu de tennis, en l’occurrence de la dernière mouture de la simulation #1 : Top Spin 4. La joueuse américaine, surnommé la joueuse de tennis la plus sexy, se bat contre une adversaire qui est toute aussi sexy qu’elle (jouée par l’actrice Rileah Vanderbilt), en lâchant les petits cris qui exciteraient plus d’une personne de la gente masculine… et devient donc l’ambassadrice du jeu d’une certaine manière…

Mais en réalité, cette publicité ne sera pas diffusée par l’éditeur car jugée incorrecte, remettant en cause la phrase qui est maintenant devenue dogme « le sexe fait vendre ». Serena Williams est reconnue comme étant l’une des joueuses les plus sexy du circuit WTA et ses performances sur le terrain en font d’elle l’une des icônes de ce sport, mais aussi de la mode et de la culture américaine (NDLR: la joueuse co-désignait ses vêtements de match avec son équipementier). Donc, on peut se dire très légitimement qu’avoir Serena Williams dans une pub en train de faire la promotion de manière très sexy d’un jeu vidéo ne pourrait être que bénéfique pour le titre et l’éditeur.

Mais 2K Sports, l’éditeur du jeu, en a décidé autrement en empêchant la diffusion de cette publicité, jugeant que ça allait un peu trop loin cette fois-ci, et surtout à l’encontre de la classification du jeu « E for Everyone »… Tout le monde connait l’attitude parfois conservative de nos amis d’outre-Atlantique et les responsables de la marque et du marketing de 2K Sports ont sans doute considéré que la diffusion de la publicité aurait probablement affecté l’image de la marque et son potentiel de vente. Raisonnement logique.

Cette décision remet donc en cause ce précepte explicité plus haut mais, en poussant la réflexion plus loin, on peut se demander au final, ce qui se serait passé si 2K Sports avait décidé l’inverse. La diffusion de la publicité aurait clairement créé et crée déjà un buzz (négatif ou positif) autour du jeu, suffisant pour faire connaitre le jeu au grand public. Ce gain de notoriété, nécessaire au lancement d’un jeu, aurait, je pense, engendré un pic de vente même à court terme. Maintenant, l’impact sur la marque Serena Williams aurait, selon moi, été négatif puisque, rappelez-vous, la tenniswoman a fait une embolie pulmonaire au début du mois de février 2011. La voir déambulée dans une tenue légère en train de faire ses petits bruits aurait clairement joué en sa défaveur.

En tout cas, on ne sait jamais quel aurait été l’impact de cette publicité sur le marketing et la marque Top Spin et de son éditeur 2K Sports. La vidéo circule déjà sur Internet , créant un « mini-buzz », notamment au sein des communautés tennis, gaming et marketing sportif.

Mais en y réfléchissant bien, sans doute, qu’au final, tout (= production de la vidéo et diffusion sporadique sur la toile sans achat d’espace + communication officielle sur le retrait de la publicité) cela fut orchestré dès le départ afin de faire la promotion du jeu…

Et vous, pour ou contre la diffusion de cette publicité?

Comments

comments

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*