7 questions à Romain Barnier

Romain Barnier, entraineur de l’équipe de France de Natation et manager du Cercle des Nageurs de Marseille, a récemment intégré le team Speedo aux côtés d’un certain Florent Manaudou. Il a accepté de répondre aux 7 questions de Sportsmarketing.fr.

Que recherchez-vous chez un partenaire ?

La compétence, le lien humain et de l’envie de progresser sont les trois éléments essentiels que je recherche avec les athlètes, les membres du staff et les partenaires. Speedo est en première ligne sur ces 3 critères.

Quels sont les enjeux de votre partenariat avec Speedo ?

L’enjeu principal est de créer un lien entre la pratique de la natation à très haut niveau et celle du grand public, de populariser dans le sens noble du terme, en partant de l’excellence pour donner envie au plus grand nombre. Il s’agit aussi d’aider Speedo à développer des produits toujours plus performants.

Quelles est votre implication dans la création des produits Speedo ? Que pensez-vous de la nouvelle Fastskin LZR Racer X ?

Speedo est déjà à la pointe en matière de technologie. Je vais m’atteler à rendre les futurs produits encore plus performants. Pousser des nouvelles idées et tester les produits. La combinaison Fastskin LZR Racer X  est incroyable, les premiers essais effectués avec Florent (Manaudou) m’ont bluffé. Elle est révolutionnaire car elle allie confort maximum et efficacité redoutable, ce qui est le plus difficile à atteindre.

Quelles est votre implication dans le programme Get Speedo Fit ?

Il vient de commencer et va s’amplifier dans les mois à venir. En tant que passionné de natation, il a été un facteur déterminant dans mon choix de rejoindre Speedo. Je vais essayer de prodiguer un maximum de conseils à toute la communauté grandissante Speedo afin de les motiver dans leur pratique.

A un an des JO, comment préparez-vous l’équipe de France ?

Nous sommes en train de tracer les plans d’actions collectifs de l’équipe. Tout sera bientôt prêt pour les 18 prochains mois. Nous allons veiller à ce que chaque athlète soit dans les meilleures conditions pour se préparer individuellement, c’est la nature de notre sport. Et ensuite, y apporter notre touche collective, nos savoirs faire maison qui nous procurent une force supplémentaire sur les différents championnats internationaux.

Comment intégrez-vous la jeune génération de nageurs notamment sur des courses comme les relais ?

Nous n’avons pas de stratégie prédéfinie dans la composition des relais, mais plutôt une extrême flexibilité. L’âge ne peut être un critère sauf s’il est gage d’expérience, et puis il faut aussi préparer notre jeune garde à défendre nos couleurs dans le futur. Aux vues de la liste des athlètes qualifiés pour nous représenter aux championnats du monde, il faudra de toute façon compter sur les jeunes.

Romain Barnier

Quel est votre avis à propos de la médiatisation de la natation en France ?

Elle est amplement méritée, ces jeunes gens et ces jeunes filles travaillent très dur. Ils ont depuis une dizaine d’années des résultats exceptionnels. Je pense néanmoins que tout cela reste fragile. Au contraire des sports qui ont une actualité hebdomadaire, nos grandes compétitions sont annuelles. Il nous faudra maintenir encore et encore des exploits planétaires pour installer durablement cette médiatisation.

Suivre Romain Barnier

Sur Twitter

Sur Facebook

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*