L’AS Monaco aux mains d’un milliardaire russe

Après le PSG racheté par le Qatar Sports Investments, c’est au tour du club de football de l’AS Monaco d’être racheté par le Monaco Sports Invest, une entreprise liée au milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, qui a donc pris le contrôle du club en s’emparant de 66,67% des actions du club de la Principauté, actuellement en mauvaise posture en Ligue 2. Par la même occasion, M. Rybolovlev devient le président du Comité d’Administration du club, remplaçant Etienne Frenzi, président de la Compagnie Monégasque de Banque arrivé en 2009.

Surnommé le millardaire du potassium, Dmitry Rybolovlev fait partie des 100 personnes les plus riches de ce monde selon le classement de Forbes Magazine. Après avoir récupéré à moindres frais l’entreprise qui fabrique des engrais, Uralkali, le néo-président de l’AS Monaco a eu une vie compliquée, marqué notamment par des accusations de meurtres et un passage en prison. Après avoir mené son entreprise proche de la fin et l’avoir vendu à un proche du Kremlin, Dmitry Rybolovlev a élu domicile à Monaco, en Suisse et Etats-Unis dans des villas modestes comme vous le montre l’image à droite.

Plus qu’une acquisition, c’est « le commencement d’un nouveau partenariat efficace » selon M. Rybolovlev. « Je crois que ce club a un énorme potentiel. J’espère qu’il saura le réaliser de façon pleine et entière tant au niveau national qu’au niveau européen », a ajouté le magnat russe. Pour le supporter numéro 1 du club, le Prince Albert, l’arrivée des fonds russes et de MSI à la tête du club est une excellente nouvelle car elle « ouvre une nouvelle page de l’histoire de l’équipe de football si chère à la Principauté dont je souhaite qu’elle retrouve progressivement la stature qui, par le passé, a fait d’elle l’un des fleurons de la vie sportive de Monaco ».

Le nouveau propriétaire a annoncé qu’il allait injecté 100 millions d’euros sur 4 ans pour permettre au club champion de France en 2000 (et 4ème club le plus titré du plamrès français en 1ère Division) de quitter sa place de lanterne rouge de la Ligue 2 et redevenir l’une forces majeures du football hexagonal. Et qui dit nouveau propriétaire dit nouvelle organisation et la quantité de noms qui circulent est proportionnelle à l’argent investi par le millardaire russe. On annonce un retour de Youri Djorkaeff (à droite), un probable licenciement de Marco Simone et l’arrivée de nouveaux joueurs pour éviter un fiasco sur le Rocher.

Mais l’interrogation subsiste à Monaco, tant d’un point de vue sportif que financier et administratif. Rybolovlev aura-t-il vraiment envie de mener ce club au sommet, récréera-t-il un nouveau challenge sportif pour attirer des talents jeunes et/ou confirmés? La réponse viendra du terrain mais une chose est sûre, Monaco et la France ont peut-être trouvé leur Roman Abramovitch

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*