Blade Runner

Si je vous dis le nom d’Oscar Pistorius, je suis persuadé que ce nom ne vous dira absolument rien. Et à vrai dire, c’était pareil pour moi jusqu’à la semaine dernière.

Oscar Pistorius, sud-africain de naissance et qui va fêter ses 21 ans en novembre, n’est autre que le détenteur du record du monde de 100, 200 et 400m… dans la catégorie des doubles amputés.

Iconsport_sbi_100707_57_63_2
Amputé depuis l’âge d’1 an, Pistorius ne sait marcher qu’avec des prothèses mais cela ne l’a pas empêché de faire du quad, du ski nautique voire même du rugby. Maintenant, "Blade Runner", son surnom dans le milieu, court avec ses Cheetah, ses deux prothèses en fibre de carbone.
Mais ses Cheetah font polémique dans le milieu handisport puisque ses détracteurs ont affirmé que ces prothèses, plus longues que la normale, lui permettaient de gagner plus de mètres à chaque appui. En effet, le coureur sud-africain enchaîne les performances de haut niveau et ses derniers chronos ne se situent qu’à quelques secondes des performances réalisées lors des JO de 2004.

Après avoir faire taire ses rumeurs et purgé une suspension par la IAAF, Oscar Pistorius fait maintenant parler de lui puisqu’il va courir le 15 juillet prochain (donc dans 3 jours) à Sheffield, en Angleterre, contre le champion olympique en titre, l’Américain Jeremy Warriner.
Ce ne sera pas la première course que Blade Runner effectuera contre des valides puisqu’au dernier Championnat d’Athlétisme, il a fini 2ème.

Ce test pourrait donc montrer aux instances internationales que les handicapés ont aussi leur place dans les compétitions dites normales, qu’ils sont des athlètes comme les autres qui s’entraînent dur pour réussir.

Une belle leçon de courage et de force de caractère que nous donne Oscar Pritorius et j’espère que l’IAAF et le CIO donneront le feu vert à l’intégration des handicapés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*