La CAF multiplie par 10 ses revenus en 1 an!

Allez, on commence la semaine avec des nouvelles de ce beau continent qu’est l’Afrique…

La Confédération Africaine de Football (CAF), l’organe suprème du football sur le continent africain, a annoncé qu’elle recevra 137.45 millions de dollars (97.1 millions d’euros) issus de la vente des droits TV et marketing mênée par son agence SportFive, selon le dernier rapport financier.

L’agence de marketing sportif, anciennement gérée par Christophe Bouchet, a donc garanti ce montant à la CAF pour les compétitions majeures du football africain et ce jusqu’à 2017, de quoi remplir encore plus les caisses d’Issa Hayatou…

Les revenus issus des compétitions se partagent de la manière suivante:

  • Coupe d’Afrique des Nations: 46.8 millions de dollars, soit 33 millions d’euros (8 millions par édition) pour les éditions 2010, 2012, 2013 et 2015. Pour info, la CAF ne gagnait que 3.8 millions d’euros par édition avant 2008… Le partenariat avec Orange, sponsor titre de la compétition a grandement joué.
  • La Ligue des Champions de la CAF et la Coupe de la Confédération de la CAF rapporteront 50 millions d’euros (71.4 millions de dollars) jusqu’en 2017, soit 3.6 millions d’euros par compétition et par an.
  • Pour le CHAN (compétition jouée tous les 2 ans composée uniquement de joueurs locaux), la CAF touchera 17 millions de dollars soit 12 millions d’euros jusqu’en 2015.
  • La CAN moins de 20 ans et la CAN moins de 17 ans rapporteront un petit 2.25 millions de dollars soit 1.5 millions d’euros

Ces revenus devraient être encore plus importants puisque la CAF, par l’intermédiaire de son agence SportFive, est en cours de négociations avec des diffuseurs et marques pour les droits des matchs de qualifications de la CAN.

Au final, la CAF a annoncé un bénéfice de 10 millions d’euros pour l’exercice fiscal 2010, quasiment 10 fois plus que l’année précédente!!

En dépit des tensions perçues en amont du dernier Comité Exécutif (durant lequel se déroulèrent des éléctions pour nommer les nouveaux membres du Comité Exécutif) et de la gestion de crise liée aux événements en Libye (délocalisation de la CAN -20ans en Afrique du Sud le mois prochain), Issa Hayatou doit se dire qu’il est à la tête d’une petite entreprise qui ne connait pas la crise…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*