Canal+ conserve les droits du championnat du monde de Formule 1 jusqu’en 2020

Si Julien Fébreau nous donne rendez-vous au premier virage à chaque Grand Prix, Canal + a rendez-vous avec la Formule 1 jusqu’à fin 2020. « A l’issue de la consultation organisée par Formula One Management », c’est bien Canal + qui conservera les droits de la F1, pour trois saisons de plus, soit 2018, 2019 et 2020.

Pour Maxime Saada, Directeur Général du Groupe Canal+ : « Le Groupe Canal+ se réjouit d’avoir remporté les droits pour la Formule 1 jusqu’en 2020 et de pouvoir ainsi continuer à proposer à ses abonnés cette formidable compétition en intégralité et en exclusivité. Ce résultat vient récompenser le travail de la rédaction des sports de Canal+ dirigée par Thierry Cheleman. Celle-ci a su marquer sa différence éditoriale dans la couverture de cet évènement majeur, ce qui lui a valu de recevoir le prix du meilleur diffuseur en 2014. Cette attribution prendra par ailleurs tout son sens au sein du groupe Vivendi qui s’efforcera d’étendre le partenariat avec la FOM autour du digital avec Dailymotion, du gaming et de la musique. »

Longtemps diffusée sur TF1, la Formule 1 a basculé sur Canal+ en 2013 avec l’éternel débat entre pro TF1 et pro Canal. Gratuit contre payant. Toujours est-il que cette couverture, dont la qualité est unanimement reconnue, est caractérisée par la finesse des analyses, des consultants très prestigieux comme Alain Prost (quadruple champion du monde 1985, 1986, 1989, 1993), Jacques Villeneuve (champion du monde 1997), Jean Alesi (201 Grand Prix de 1989 à 2001), Frank Montagny ou encore Paul Belmondo. L’équipe de journalistes Thomas Sénécal, Julien Fébreau, Margot Laffite et Laurent Dupin nous font vivre la F1 comme un feuilleton, en immersion, en alliant sympathie, passion et expertise. Cette immersion se fait de l’amont à l’aval grâce à l’agilité des antennes du Groupe Canal + (Canal, Canal+ Sport, Canal+ Décalé) : essais libres, qualifications, « La Grille », Le Grand Prix, « Formula One », « On Board ». Soit plus de 10 heures de couverture en direct par Grand Prix.

Mais ce n’est pas tout. Les fans peuvent aussi profiter de la Formule 2 (ex GP2) et du GP3, ainsi que de la Formule E et l’Indy.

Thomas Sénécal, rédacteur en chef de la F1 sur Canal+, veut « continuer de creuser le sillon qui est le notre depuis 4 ans : l’immersion, et emmener l’abonné au cœur de la F1. Donner aux téléspectateurs toutes les infos comme s’ils étaient pilotes ». Voir notre entretien avec Thomas Sénécal

Crédit photos : Thierry Gromik

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*