Pourquoi la RFU est plus puissante que la FFR

A l’occasion du choc France/Angleterre, nous vous proposons un comparatif entre les deux fédérations. Résultat : la Rugby Football Union (RFU) domine très largement la Fédération Française de Rugby (FFR) sur tous les critères économiques.

  • Chiffres d’affaires et licenciés :

La RFU a annoncé un chiffre d’affaires record de 270 M€ pour l’exercice 2014/ 2015. De son côté, le dernier rapport financier de la FFR fait été d’un revenu annuel de 100,2 M€ pour l’exercice comptable 2013/2014 en hausse de 10% sur un an. Par ailleurs, le résultat d’exploitation de la FFR est positif, à hauteur de 3,9 M€. Cette somme dépend déjà majoritairement (57 %) des partenariats commerciaux et des droits de diffusion.

L’Angleterre, bastion historique du rugby est le pays au monde qui compte le plus de licenciés avec environ 1 million de pratiquants. La FFR recensait 438  000 licenciés en juin 2015 en baisse de 3,6% après le record enregistré lors de l’année 2013/ 2014. Le nombre de licenciées progresse tout comme chez les jeunes.

crunch

  • Sponsoring :

Le sponsoring maillot du XV de la Rose assuré par l’opérateur O2 rapporterait plus de 6 M€ par an à la RFU. La FFR réfléchit à commercialiser le maillot de l’équipe de rugby à 7 et/ou les équipes de jeunes. La volonté de la Direction actuelle à la FFR est de ne pas signer de contrat de sponsoring maillot, un manque à gagner estimé entre 5 et 7 M€ par an. La RFU a dégagé 35 M€ de recettes sponsoring l’an dernier issus de 23 partenaires et fournisseurs différents.

«  Le maillot du XV de France, c’est finalement une sorte de drapeau. On a une conception de notre pays qui fait qu’on se voit mal mettre sur ce “drapeau” telle marque de café, telle marque de voiture ou de je ne sais quoi, d’huiles d’olive, j’en passe et des meilleures  » expliquait Bernard Godet, vice-président de la FFR au journal Le Monde le weekend dernier. Une réflexion serait en cours pour commercialiser le sponsoring maillot pour l’équipe de France de rugby à VII et peut-être les équipes de jeunes.

Les 23 partenaires de la RFU : BMW, Sky Sports, QBE, O2, Canterbury, Old Mutual Wealth, Samsung, Natwest, Guinness, Marriott, IBM, Heathrow Express, Vitality, Rhino, Bolllinger, Dove Men Care, CBRE, Greene King, Maxi Nutrition, Lucozade, Eden Park, Gilbert et The Daily Telegraph.

Les 18 partenaires et fournisseurs de la FFR : adidas, Orange, BMW, Société Générale, GMF, France Télévisions, Air France, RATP, Eden Park, Orangina, Schweppes, FDJ, Gilbert, Neptune, Eurest, Delpeyrat, Star Trac et Rhino France.

LONDON, ENGLAND - AUGUST 15:  Anthony Watson of England takes on Brice Dulin (L) and Alexandre Dumoulin of France during the QBE International match between England and France at Twickenham Stadium on August 15, 2015 in London, England.  (Photo by Jordan Mansfield/Getty Images)

  • Stade :

C’est l’atout numéro un de la RFU : le stade de Twickenham et ses 82 000 places. La RFU a décidé en 2004 de procéder à un agrandissement de l’une des 4 tribunes pour y installer encore plus de loges, un musée du rugby, son siège et même un hôtel Marriott (8 M€ de revenus annuels). Coût du projet : plus de 100 M€ ! La rénovation du temple du rugby anglais a porté ses fruits puisque le 4ème stade d’Europe en terme de capacité génère près de 100 M€ annuel en billetterie et hospitalités soit le chiffre d’affaires annuel de la FFR !

La Fédération Française de Rugby doit se contenter des matchs au stade de France pendant le Tournoi des 6 Nations et délocalise un ou deux matchs par an en province pour la tournée d’automne. Les recettes billetterie de la FFR oscillent selon les années entre 18 et 25 M€ bien en dessous du niveau de recettes de Twickenham. Le projet porté par la FFR est un stade de 82 000 places avec pelouse et toit rétractable dont la Fédération serait le propriétaire, à l’image donc de la RFU ou de la fédération irlandaise avec l’Aviva Stadium. Le coût du projet « Grand Stade » est estimé à 600 M€ et pourrait voir le jour en 2021 à Evry (Essonne). Le projet de Grand Stade a déjà coûté depuis son origine en 2010/2011 10 M€ (études de faisabilité, dossiers, …).

twickenham

  • Dirigeants :

Là encore : pas de match côté dirigeants ! Quand la RFU place d’anciennes gloires à des postes importants, la FFR préfère des présidents issus du terroir fédéral comme l’actuel patron de la FFR, Pierre Camou. L’ancien boss de la RFU, Ian Ritchie est aujourd’hui à la tête du Tournoi de Wimbledon. Le futur président de la World Rugby devrait être l’anglais Bill Beaumont, actuel président de la RFU. Le joueur le plus capé du rugby anglais, Jason Leonard, doit prendre sa succession une fois sa nomination actée. Côté français, l’année 2016 sera marquée par l’élection du président de la FFR. Sont notamment en course Bernard Laporte, Pierre Salviac, Alain Doucet et Pierre Camou, l’actuel président qui brigue un nouveau mandat.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*