LFP : Didier Quillot nouveau Directeur Général

Didier Quillot, ancien patron d’Orange et de Lagardère Active vient d’être nommé Directeur Général de la Ligue de Football Professionnelle (LFP). Par ailleurs, Frédéric Thiriez, actuel président de la LFP depuis 2002, a annoncé qu’il ne briguera pas un nouveau mandat.

Seul candidat présenté au conseil d’administration de la LFP, Didier Quillot a été nommé à l’unanimité nouveau directeur général de l’instance. Il succédera à Jean-Pierre Hugues, en partance à la retraite. La LFP a communiqué hier matin la décision de Frédéric Thiriez de présenter un seul candidat après que ce dernier ait reçu un appel et un courrier de Robin Leproux lui demandant de ne pas présenter sa candidature.

Didier Quillot, 56 ans, a occupé diverses fonctions notamment celles de membre du comité exécutif du groupe France Télécom, responsable de l’activité mobiles et de la direction commerciale en FranceA son départ de France Télécom Orange en 2006, Didier Quillot prend les fonctions de Directeur Général de Lagardère Active, la branche médias du groupe éponyme regroupant notamment Europe 1, Elle, le JDD, Paris Match, Gulli…). Il quitte le groupe Lagardère Active en 2012 et rejoint le Fond d’Investissements 21 Centrale Partners appartenant à la famille Benetton. Il prend par la suite la présidence de Coyote System racheté par son fondateur fin 2014. Il a été candidat malheureux à la Présidence de France Télévisions l’an dernier. Didier Quillot est par ailleurs membre du conseil d’administration de la LFP.

Les autres candidats au poste de DG de la LFP étaient selon plusieurs médias : Laurent-Eric Le Lay (DG de TF1 Publicité), Robin Leproux (ancien président du PSG et du directoire de M6), Christophe Chenut (ancien DG de Lacoste et de L’Equipe), Christophe Bouchet (ancien président de l’OM et de Sportfive) et Philippe Carly (ancien DG du groupe Amaury).

Didier Quillot aura notamment pour mission de mener les prochaines négociations sur les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Cette renégociation ne devrait pas avoir lieu avant 2018 ou 2019 puisque les droits de diffusion sont sécurisés jusqu’à la fin de la saison 2019/ 2020. Toutefois, le dossier du rapprochement entre Canal+ et beIN Sports devrait être l’un des ses premiers dossiers.

Sous la présidence de Frédéric Thiriez, les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 sont passés de 275 M€ pour la période 2000-2003 à 748,5 M€ à partir de la saison prochaine.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*