Euro 2008 : pas si grave que ça…

Désolé pour cette absence de quelques jours mais j’étais assez occupé par le boulot. Un partiel et des réunions par-ci par-là pour des études, dossiers et autres événements à organiser. J’ai le temps de souffler un peu ce soir pour écrire un billet sur le foot. Bon ok, rien de super excitant à première vue.

Fus_euro2008_2
Je vais vous parler de l’Euro 2008 qui a lieu en juin prochain en Suisse et en Autriche. Le tirage au sort a eu lieu dimanche dernier et la France a eu la chance inouïe de se retrouver dans ce qu’on appelle communément le "groupe de la mort". Le groupe C, groupe des Bleus, sera composé de la France donc, de la Roumanie (1er du groupe G lors des qualifications), des Pays-Bas (2ème du groupe G) et… de l’Italie! Les Français et les Italiens sont donc inséparables depuis la finale de la dernière Coupe du Monde. Des matchs difficiles attendent les compagnons de Patrick Vieira. Il est vraiment impossible à l’heure actuelle de pouvoir sortir un favori de ce groupe tant les équipes sont homogènes. La France disputera tous ses matchs de poule en Suisse avant peut-être de se rendre à Vienne pour les 1/4 ou 1/2 finale.

Même si d’un point de vue sportif, on peut dire que ce tirage est probablement le pire que pouvait espérer la France; d’un côté économique, cet Euro 2008 sera un vrai boost pour l’économie de l’UE. Selon une étude MasterCard dirigée par le Pr. Chadwick, un des experts en marketing sportif, l’Euro 2008, premier événement sportif de l’Europe, aura un impact local, national mais aussi international qui est évalué à hauteur de 1,4 milliards d’euros.

Cette somme comprend la billetterie, les déplacements et hébergements, les boissons et nourriture, les produits dérivés et surtout les contrats de sponsoring. Selon cette étude, chaque match de la phase de poule devrait valoir environ 42 millions d’euros et les matchs à élimination directe devraient valoir encore plus. Selon le tirage au sort, les matchs les plus lucratifs seront (oh surprise!) France vs Italie à Zurich, Pays-Bas vs France et Italie vs Pays-Bas qui, combinés, généreront près de 170 millions d’euros. Bien évidemment, la Suisse et l’Autriche sentiront de manière plus marquée ces retombées économiques mais cela devrait se propager sur le reste de l’Europe créant un "effet de halo".

_44254395_beckham203body_ap_3
Ce chiffre, autant surprenant ou faramineux qu’il puisse être, n’est pas la valeur optimum qu’on aurait pu
obtenir si l’Angleterre avait réussie à se qualifier pour cette compétition. En effet, rien que pour l’économie anglaise, le manque à gagner s’estimera à près d’2 milliard de livres sterling (!!!). Pour information, l’équipementier Umbro et le distributeur Sports Direct ont tous les deux annoncé que leurs profits pour l’année 2008 seront diminués et ce de manière significative. Si l’Angleterre avait participé à l’Euro 2008, ce chiffre d’1,4 milliards d’euros aurait été réévalué à la hausse.

Donc voilà, tout n’est pas si morose dans le foot à l’heure actuelle (je ne parle pas du PSG) et cet Euro devrait être une belle compétition à la fois sur et hors du terrain et je n’y manquerai pas de la suivre de près.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*