Comment les fans vont-ils suivre les JO de Rio 2016 ?

Rio 2016 approche (5 au 21 août 2016). Pour l’occasion, Facebook France et l’Institut GFK présentent les résultats d’une étude, via une infographie détaillée, afin de comprendre les comportements des spectateurs des Jeux Olympiques. Quels sont les sports préférés, les athlètes qui ont le plus de fans, comment les passionnés de sport expriment leur passion sur Facebook et Instagram ? On sait déjà que l’évènement réunira 206 pays dans 37 arènes via 42 modalités sportives et 306 épreuves. Mais alors quid du digital et de ses usages durant les compétitions de Rio 2016 ? Comment et où sera suivi l’évènement incontournable de l’été ?

L’infographie de l’Institut GFK, commandée par Facebook, livre plusieurs chiffres et enseignements intéressants à relever, comme par exemple sur le mobile : celui-ci est présenté comme un élément clé de l’expérience sportive puisque 41% des sondés utilisent un appareil lorsqu’ils regardent du sport. Un usage lié principalement au suivi en direct des scores d’autres évènements sportifs (68%) et pour lire les nouvelles sportives en ligne (63%).

Et plus précisément sur Rio 2016, l’étude montre que les principales raisons de suivre l’évènement sont : le spectacle (26%), le goût du sport (24%) et l’intérêt pour les athlètes (24%). D’ailleurs, on apprend dans cette infographie que les 3 athlètes les plus populaires sur Facebook sont Usain Bolt, Michael Phelps et Tom Daley… le sprinteur jamaïcain comptabilise près de 17M de fans contre 7.7 pour le nageur américain.

Les composantes et compétitions de Rio 2016 sont aussi passées au peigne fin de l’étude, vis à vis des préférences des Français : l’athlétisme (et ses épreuves reines comme le 100m, le 200m ou encore le saut à la perche où Renaud Lavillenie est attendu) et le football apparaissent comme étant les sports favoris pour les JO… les femmes préférant la gymnastique et la natation synchronisée pendant que les hommes s’orienteraient davantage vers le football par exemple. Des nuances s’observent aussi entre génération, l’athlétisme aurait plus de fans dans la génération X que la génération Y.

Les autres chiffres de cette étude sont à retrouver ici

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*