France-Nouvelle Zélande : tout le monde va gagner!

1163290565 L’équipe de France de rugby va affronter la Nouvelle-Zélande samedi prochain à Cardiff. Jusque là rien de nouveau et de surprenant.

Ce match, c’est tout un symbole pour le sport français, c’est probablement le défi de l’année pour tout le sport français. Plus important qu’un Federer-Nadal à Roland Garros ou qu’un France-Italie, ce match revêt beaucoup d’enjeux pour tous les acteurs. C’est l’équipe de France contre les All Blacks, l’équipe qui a gagné tous ses matchs lors de la première phase avec un maximum de points, en marquant 46 essais pour seulement 4 encaissés. C’est l’équipe emblématique du rugby moderne. Rapides, vifs, créatifs, puissants, physiques, etc… tels sont les différents adjectifs qui pourraient qualifier les joueurs néo-zélandais. Evidemment, si les All Blacks l’emportent, la France sera éliminée de la compétition qu’elle organise (même si ce match a bizarrement lieu sur le sol écossais) et c’est probablement une bonne partie du pays qui tombera dans une morosité générale, une sorte de spleen Baudelairien tant les attentes et les espoirs étaient élevés avant et pendant cette compétition. Mais ne parlons pas de ça…pour le moment…

Mais regardons du bon côté des choses. Un évènement d’une telle ampleur va réunir les admirateurs du XV de France pour une soirée devant leurs télévisions ou dans les bars qui auront le droit de retransmettre ce match. Qui dit bar, dit consommation, donc les gérants de bars doivent sans doute se frotter les mains d’un tel rendez-vous qui va sans aucun doute booster leurs revenus. En ce qui concerne la télé, c’est TF1 qui va se frotter les mains. Le dernier match de l’équipe de France, dimanche dernier face à la Géorgie, a obtenu 62.6% de parts de marché soit 9,4 millions de téléspectateurs. On sait d’hors et déjà que ce chiffre sera battu d’une part à cause de l’importance de ce match mais aussi parce que les matchs de football de Ligue 1 ont été décalés pour commencer à 19h, ce qui permettra aux fans de foot (et aux joueurs dont Jérome Rothen) d’aller au stade pour encourager leur équipe puis de regarder le match de l’équipe de France de rugby.

Sachant que la barre des 10 millions de téléspectateurs va être franchie et qu’on dépassera probablement l’audience de France-Irlande (14,6 millions de téléspectateurs), le prix d’une plage publicitaire va elle aussi augmenter. En effet, il faudra débourser la petite somme de 130 000 euros pour pouvoir bénéficier d’un spot de 30 secondes à la mi-temps; soit 30 000 euros de moins que pour le 1/4 de finale de la Coupe du Monde de football 2006 entre la France et le Brésil. « Je suis même certain que si par malheur c’est le dernier match de la France, TF1 réalisera samedi sa meilleure performance de l’année tous programmes confondus », paroles de Emmanuel Charonnat, directeur général adjoint de l’agence médias Starcom (groupe Publicis).

Il y aura donc beaucoup de gagnants au cours de cette soirée et des perdants qui se feront entendre plus ou moins fort selon le score final!

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*