John Wall, le nouveau grand monsieur d’adidas basketball

adidas a dévoilé la J Wall 1, la collection signature de John Wall, le meneur magique des Washington Wizards, élevant son ambassadeur au rang de superstar de la marque au même titre que Derrick Rose et Damian Lillard qui disposent eux aussi d’une « signature shoe ». La collection J Wall 1 dispose d’un design élégant et audacieux, inspiré par le jeu rapide de Wall sur le terrain et son style sur et en dehors du terrain.

« Je viens de faire ma meilleure saison en NBA et le lancement de la J Wall 1 avec son propre logo est un sentiment incroyable pour moi. », a déclaré Wall. « Je me sens chanceux d’avoir ma propre ligne et je pense que mes fans et les joueurs de basket-ball vont adorer jouer dans cette chaussure. C’est aussi une chaussure avec de belles couleurs et matériaux que vous pouvez porter en dehors du terrain, ce qui est vraiment important pour moi. « 

Chaque pièce de la collection est marqué avec le nouveau logo John Wall qui intègre les initiales, « JW », et est conçu avec le « J » crossing-over pour le « W » comme un clin d’œil à son style de jeu rapide et sa capacité à traverser les défenses. A noter que les chaussures ne disposent pas de la technologie boost comme les D-Rose et ou les DAME de Damian Lillard, le meneur des Portland Trail Blazers.

347232

347246

347253

347249

347251

347234

347236

347243

347239

347237

« John a eu beaucoup de succès sur le terrain, mais il faut plus que de simples apparitions All-Star pour obtenir votre nom sur une chaussure », a déclaré Chris Grancio, General Manager, adidas Basketball. « Le Jeu passionnant de John combiné avec son style frais et confiant en dehors du terrain est apprécié des fans à travers le monde et c’est ce que nous a donné envie de collaborer avec lui sur une collection signature. »

A noter que d’un point de vue athlète, adidas basketball a signé des jeunes talents issus de la Draft NBA comme Andrew Wiggins, numéro 1 de la draft, Joel Embiid, numéro 3 de la Draft, Dante Exum, numéro 5 de la Draft et Marcus Smart, numéro 6. De quoi s’assurer un futur radieux dans la NBA.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*