Le footballeur Juan Mata lance Common Goals pour mettre fin à la pauvreté dans le monde

Juan Mata Common Goals

Juan Manuel Mata Garcia, footballeur espagnol évoluant actuellement à Manchester United, a connu le succès par le passé dans sa carrière sportive, que ce soit en remportant des trophées (comme la Ligue Europa la saison dernière avec les Red Devils) ou en signant des contrats de sponsoring juteux, mais aujourd’hui, le milieu de terrain espagnol, semble vouloir laisser une trace autre en lançant une initiative unique dans le monde du football.

En effet, le meneur de jeu espagnol cherche à redéfinir sa présence et son empreinte dans le monde du football à travers une idée audacieuse et disruptive qui n’ a qu’un seul objectif : aider les communautés et les populations plus démunies à travers le monde, à travers le football. Pour atteindre cet objectif louable, l’international espagnol a décidé de lancer Common Goal, un mouvement où les joueurs impliqués s’engageront à verser 1% de leurs revenus (=salaires) à un fonds collectif qui viendra soutenir les associations caritatives à travers le monde qui sont engagées dans le football. Juan Mata est donc le porte-drapeau de ce mouvement et cherche à recruter un « XI titulaire » composé de joueurs qui partagent cette envie et philosophie et qui sont prêts comme lui à verser 1% de leurs salaires pour faire avancer et connaître cette cause. 

Common Goal est rattaché à streetfootballworld, un organisme visant à utiliser le football pour améliorer l’existence des populations à travers le monde. Créé en 2002, streetfootballworld est au coeur d’un réseau de 120 oeuvres caritatives utilisant le football dans 80 pays touchant plus de 2 millions de personnes défavorisées quotidiennement. 

« Ce que nous essayons de faire est simple : définir un objectif social partagé pour le football », a expliqué Mata dans un communiqué de presse cette semaine. « Common Goal va au delà des marques et egos individuelles et individualistes pour avoir un impact global et marquant. En faisant cette promesse, nous espérons créer une connection durable entre le football comme business et le football comme outil et agent social. »

Le film de lancement de cette campagne, que vous pouvez visionner ci-dessous, sert de call-to-action global pour initier cette idée. 

Maintenant bien sur, le levier des athlètes comme célébrités liées à une cause n’est pas nouveau. Le véritable changement et l’innovation ici réside dans l’approche employée par Juan Mata. En effet, l’acte de dédier directement une partie de son salaire à une oeuvre centrale qui elle va se charger de « faire du bien » est quelque chose de nouveau et devrait avoir un écho important dans le monde caritatif et dans le football.

Beaucoup de questions restent sans réponses à l’heure où cet article est écrit : est-ce que d’autres joueurs rejoindront cette cause pour en faire quelque chose d’énorme sachant que certains ont déjà rejoint des initiatives similaires ? Est-ce que cet acte de Mata se diffusera au sein de toute la Premier League ? dans d’autres pays ? Est-ce que cette initiative peut devenir internationale si accompagnée des bons partenaires ? 

Nous n’avons pas les réponses à ces questions pour le moment mais nous ne pouvons que saluer le premier pas fait par Juan Mata qui est de loin le plus bel engagement réalisé par un athlète depuis longtemps et qui le place au coeur d’une discussion globale entre les équipes et institutions sportives, les athlètes et les marques, tous étant à la recherche de faire la différence le plus durablement possible. 

 

The film to launch the campaign was created by the UK’s Dark Horses and served as a great call to action to launch the idea.

Now of course the idea of athletes as celebrities tied to a cause is not new, nor is the idea of teams, leagues or individuals tying together to form one collective voice. The difference here is really the way Mata has approached it; a gross payment which can and probably will be in the millions going to one central place to help the good. It comes right from the pocket, has a tremendous resonance with its amount, and firmly puts a stake in the ground as a “put your money where your mouth is” idea. Will others join for what could be a vast sum, even when they have their own personal initiatives? Will it spread through the EPL and into national federations? Can it be truly global with the right partners?

 

All of those questions will be answered going forward. However for Mata, taking the first step is definitely the biggest one, and can thrust him into a leadership position not just on the pitch, but in the global conversation of sports, teams, athletes and brands looking to give back and make a difference.

 

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*