La F1 sur Canal+ jusqu’en 2017

Après trois saisons sur Canal + et de bonnes audiences, la chaîne cryptée annonce qu’elle conserve les droits de la F1 jusqu’en 2017, pour rester le diffuseur télévisuel exclusif de la F1 en France.

Pour rappel, la nouvelle avait fait date en mars 2013 quand Canal + récupérait les droits du Championnat du monde de Formule 1 pour une trentaine de millions d’euros aux dépends de TF1, qui était diffuseur depuis 1992.

En ce week-end du Grand Prix du Mexique, Thierry Cheleman, tout nouveau directeur des sports du Groupe Canal +, annonce dans l’Equipe que la F1 sur Canal + « est un succès » et que la F1 est reconduite « pour deux saisons selon une option que nous avions contractuellement » en rappelant que Canal + a été « récompensé du titre de meilleur diffuseur international en 2014 ». En cette fin de saison 2015, il s’agit pour le groupe Canal + d’envoyer un signal fort à son principal concurrent Be In Sports, avec également le lancement de plusieurs nouveaux programmes sur le groupe Canal + comme le Canal Rugby Club (Canal +) , Touche pas à mon sport (D8), ou encore un magazine olympique dès janvier. De plus, Thierry Cheleman souhaite « s’intéresser à de nouveaux droits à court et moyen termes pour rendre les offres sport de Canal encore plus attractives ».

canal f1 3
Avec Thomas Sénécal, Canal + récompensé en 2014, meilleur diffuseur international de F1

Concernant la F1, le virage pay-per-view amorcé en 2013 se poursuit : la politique du Formula One Management (FOM) de Bernie Ecclestone est clairement favorable à ce passage sur des chaînes de télévision à péage. Les autres pays européens (avec notamment Sky Sports) ont amorcé ce virage bien avant la France. Seuls les allemands peuvent encore voir la F1 gratuitement sur la populaire RTL. Probablement qu’au pays des Schumacher, Vettel, Rosberg, Hulkenberg, et Mercedes ce sport doit encore être un peu perçu comme d’intérêt général.

Laurie Delhostal dans l’émission « La Grille »

Sur Canal +, les abonnés peuvent suivre le week-end de course en intégralité avec un véritable dispositif 360 : essais libres, qualifications, course. La valeur ajoutée est importante avec l’expertise des consultants Jean Alesi, Jacques Villeneuve, Alain Prost, Frank Montagny, des programmes d’analyse comme Formula One, Les Spécialistes, On Board, des contenus enrichis avec la Canal F1 App, et la diffusion qui fait intervenir trois chaînes du groupe : Canal +, Canal + Sport et Canal + Décalé. Tout cela pour le grand plaisir d’un public plus connaisseur. Le bonheur des uns faisant le malheur des autres…Ce mode de diffusion éloigne la F1 du grand public et de son ADN populaire, et accentue son côté prémium, qualitatif et élitiste.

On Board, création Canal +
On Board, création Canal +

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*