Les Toronto Raptors s’associent avec la star du hip-hop, Drake

Drake Toronto Raptors

Ce qui pourrait ressembler à un coup publicitaire va peut-être complètement métamorphoser le visage d’une équipe. Les Toronto Raptors vont annoncer aujourd’hui un partenariat majeur avec le citoyen le plus reconnu internationalement, la star du hip-hop Drake. Dans le cadre de ce partenariat, Drake deviendra un business partner mais aussi un consultant pour l’équipe des Raptors de Toronto.

Dans une ligue qui a la folie de tout ce qui brille, le musicien né à Toronto pourrait être la clé de nombreuses interrogations et problèmes pour la franchise NBA. « Je suis un fan des Raptors jusqu’à la mort » a déclaré Drake à ESPN. La semaine dernière, Drake, lors d’une interview dans l’émission First Take sur ESPN, a précisé que l’objectif sera d’aider à construire et faire grandir la franchise des Toronto Raptors, ce qui a légèrement fait rire le présentateur Stephen A. Smith.

Depuis quelques années, Drake est devenu un visage régulier des tribunes de l’arène des Toronto Raptors, le Air Canada Centre, non loin du CEO du groupe Bell, George Cope, un des directeurs du board de Maple Leaf Sports & Entertainment, la structure présidée par Tim Leiweke, l’une des grandes figures du sport business mondial, et qui détient les 4 grands clubs de Toronto, les Raptors en NBA, les Maple Leafs en NHL et le Toronto FC en MLS.

tim_leiweke.jpg.size.xxlarge.original

L’annonce sera donc faite aujourd’hui alors que les Toronto Raptors vont annoncer officiellement leur accord d’accueillir le NBA All-Star Game 2016, dans lequel Drake sera le Maitre de Cérémonies durant tout le All-Star Weekend.

Drake lancera aussi une ligne de vêtements en collaboration avec l’équipe et travaillera aussi au redesign complet de l’image du club, en vue du 20ème anniversaire de la franchie qui se déroulera lors de la saison 2014-2015. Selon des sources chez MLSE, Drake aura la main sur tout… sauf le nom. Les dinosaures sont donc sauvés.

Les enjeux sont énormes pour la franchise qui n’a connu en 18 ans d’existence qu’une victoire en playoffs et Vince Carter. Drake a donc le pouvoir de changer cela avec un benchmark en tête : les Brooklyn Nets.

Carter4Jersey-635

Les Brooklyn Nets, cette franchise qui auparavant n’attirait aucun joueur, plutôt le genre de franchise que les joueurs avaient de quitter. Mais une nouvelle impulsion changea la donne et un déménagement de l’autre côté de Manhattan aida fortement. Mais bien évidemment, comme vous le savez, l’élément clé de la renaissance de Brooklyn est Jay-Z et toute l’aura qu’il a su apporter. En prenant une (ridiculeusement petite) part de la franchise, Jay-Z a reçu en échange la possibilité de polir entièrement son diamant. Quelques gestes suffirent : troquer la casquette des Yankees pour celle des nets durant ses concerts, venir aux gestes, murmurer aux oreilles des bonnes personnes, celles qui ont grandi avec son album légendaire, The Blueprint.

Le résultat de cette transformation ? Les Brooklyn Nets se positionnent cette année comme un candidat sérieux aux playoffs et deviennent le type de franchise qui peut développer et accueillir des « Hall of Famers ».

Maintenant que Drake a l’écoute du CEO Tim Leiweke, il pourra mettre en oeuvre de manière sérieuse les idées qu’il a eu et faire jouer les relations qu’il a dans le monde de la NBA. Je cite « Aucune relation est plus proche que celle que j’ai avec LeBron. » Les joueurs de la NBA n’écoutent pas les directeurs en costumes, ils n’écoutent pas les anciens joueurs, ils écoutent uniquement ceux pour qui ils ont du respect : les icônes de la pop culture. Et aujourd’hui, Drake est sans doute au firmament.

Drake a maintenant 2 ans pour travailler, 2 ans pour transformer cette franchises avant de regarder les comptes et d’évaluer les rentrées financières. La tâche est grande mais le potentiel est énorme pour Drake et pour les Toronto Raptors.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*