La NBA attaque des stars du porno

Un titre un peu provocateur pour une histoire bien réelle.

Aux Etats-Unis, durant les finales de la NBA, deux stars du porno, Sara Jay et Angelina Castro ont lancé un appel à la mobilisation de leur communauté respective pour soutenir le Miami Heat de LeBron James, Dwayne Wade et Chris Bosh, qui disputait une nouvelle finale contre le Oklahoma Thunder de Kevin Durant. Cette action suit un pari que les deux femmes ont pris avec deux amies supportrices des Oklahoma Thunder. Quelle récompense pour les fans du Heat ? Tout simplement, une fellation réalisée en direct par les 2 actrices de porno.

Comment l’obtenir ? La mécanique était bien ficelée sur les médias sociaux, puisqu’il fallait suivre les deux comptes (@SaraJayXXX et @AngelinaCastroX) sur Twitter (et prouver le jour J que tout est ok sur son test de dépistage). La fellation, qui aura lieu début août dans un hôtel à Miami, sera filmée et diffusée en direct sur Internet et montée par la suite sur un DVD collector dixit l’organisation. Bien évidemment, un ordre de priorité est fixé avec en premier les membres du site des deux actrices, suivi des membres du Heat (et oui!), de toute personne portant des T-Shirts officiels des actrices prono (dont le fameux « Once you go Hispanic, Don’t Panic), des gens qui portent le t-shirt officiel de l’opération, Team BJNBA, puis tout fan du Miami Heat, puis le reste.

C’est le nom de l’opération, Team BJNBA (pour Team BlowJob NBA) qui pose aujourd’hui problème puisque la NBA elle-même s’est emparée du sujet. Selon Xbiz.com, la Ligue vient d’envoyer une lettre demandant aux deux demoiselles de ne plus utiliser le site teambjnba.com et le compte Twitter car ils contiennent les initiales de la ligue, une marque déposée et représentent donc une violation des droits d’auteur. La NBA leur demande aussi d’arrêter d’utiliser le photo-montage qui les représente avec LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh et qui se trouve sur leur site. Là, c’est le droit à l’image des joueurs que la ligue invoque.

Forcément, cette irruption de la ligue dans leurs affaire révolte les deux actrices.

« Le slogan de la NBA c’est « Where Amazing Happens »… si offrir 300 000 fellations n’est pas « amazing », je ne vois pas ce qui l’est », s’insurge Sara Jay, qui, en un sens totalement dégoutant, n’a pas tout à fait tort.

Angelina Castro fait encore plus fort en disant

« Est ce que NBA veut dire ‘No BJ’s [blow job, ndlr] Allowed ?’ »

Les deux actrices ont jusqu’au 9 juillet, aujourd’hui, pour répondre à l’injonction de la ligue. Mais que les fans se rassurent, quoiqu’il arrive, elle tiendront leur pari. Ça, la NBA ne peut pas les empêcher…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*