Opérateurs de paris en ligne: on place ses pions…

Que se passe-t-il du côté des opérateurs de paris en ligne?

Après le rapport d'étude présenté lors du Sportel par Francis Merlin sur le marché des partis sportifs en France (prévision du CA d'ici 2012: 1,8 milliards d'euros pour un marché très concurrentiel avec environ 10 opérateurs se partageant 80% du marché), attardons-nous sur les dernières nouvelles sponsoring des opérateurs de paris sportifs: 

Le SLUC Nancy-Basket mise sur Sportingbet (titre facile je sais…): Sportingbet renforce sa présence dans le basket en annonçant la signature d'un partenariat online avec le SLUC Nancy-Basket. Déjà sponsor officiel de l'Euroligue depuis 2007, Sportingbet s'associe maintenant avec le Champion de France 2009 en devenant son partenaire de paris sportifs en ligne. Selon les termes du partenariat, Sportingbet lancera en exclusivité la chaîne SLUC Betting et fournira des paris exclusifs sur les matchs du SLUC aussi bien en ProA qu'en Coupe d'Europe.

Maillot-ol-betclic-09-10

– Après Lyon et le Stade Français, Betclic signe son entrée réelle dans le monde de l'Ovalie en s'association à l'USAP, Champion de France en titre. Le logo du bookmaker devrait n'apparaitre sur les maillots des joueurs catalans que lors des matchs de H-Cup jusqu'à la fin de la saison, qui devrait correspondre à l'ouverture des jeux et des paris sportifs en ligne.

France Pari s'est offert la légende française de la Formule 1, Alain Prost, comme ambassadeur associé et prend 2% du capial de l'entreprise. Le quadruple champion du monde fournira ses conseils avisés et analyses précises aux parieurs à l'occasion de chaque Grand Prix sur son site sportnco.fr. "L'arrivée de cette immense personnalité du sport mondial montre la force et l'attractivité du modèle de développement choisi par France Pari. Elle vient aussi renforcer notre capacité à prendre une part de marché significative sur le futur marché des paris en ligne en France", selon Hervé Schlosser, Président-Fondateur de France Pari.

Sur ce type de services que sont les paris en ligne, l'offre est relativement identique et la différence s'effectuera sur la notoriété comme l'indique Francis Merlin. Il est donc vital de se positionner en tant que leader et le sponsoring sportif peut y contribuer grandement

Que ce soit à travers de partenariats "classiques" en devenant sponsor maillot d'une équipe ou en créant une équipe d'ambassadeurs sportifs de renom, le but pour chaque opérateur est de se positionner comme celui qui comprend mieux le sport et donc doper sa notoriété auprès de la cible des parieurs en ligne. Une petite distinction, néanmoins, à des marques comme Betclic qui sont quasiment obligés, pour le moment, de ne s'associer qu'avec des clubs engagés en compétition européenne afin de pouvoir quand même bénéficier de visibilité au niveau européen, avant de dégainer la grosse artillerie en France dès l'ouverture du marché.

Mais cette ouverture du marché, même si elle va clairement et très nettement booster les recettes des sports impactés, à savoir les sports attractifs commercialement et financièrement, peut avoir des répercussions néfastes sur les système de financement du sport français comme l'expliquait Thibault Verbiest, avocat à la Cour. 

Inegalite_1 En effet, cela devrait se traduire par une diminution du financement public du sport (plus les opérateurs en ligne se font de l'argent, plus les prélèvements sont importants, moins la participation du CNDS est conséquente), se traduisant à terme par l'émergence d'un sport "à deux vitesses" avec d'une part les sports ayant un statut professionnel qui pourront bénéficier en direct de la manne financière issue des paris sportifs (sponsoring et prélèvements fiscaux sur les recettes des opérateurs) et d'autre part les sports à vocation "amateur" qui ne pourront bénéficier que de manière indirecte via la diminution du financement public, alors que ce sont précisément ces fédérations peu médiatisées qui éprouvent un réel besoin de diversifier leurs sources de financement en trouvant de nouveaux "mécènes" dans le secteur privé. 

Par conséquent, afin d'éviter cela, une réflexion est en cours quant à la gestion collective des droits des paris sportifs, à l'image de ce qui est en place pour les droits de retransmission audiovisuelle des compétitions sportives, dont le but serait de commercialiser collectivement des droits aux paris sportifs afin de garantir l'équité entre les différentes fédérations suivant des critères pré-définis.

Affaire à suivre donc…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*