Qatar/ Abu Dhabi, l’autre match du choc PSG/ City

L’affiche entre le Paris Saint-Germain et Manchester City oppose deux clubs rachetés par des fonds souverains issus des Etats du Golfe, le Qatar (PSG) et Abu Dhabi (City). Si le Qatar utilise beaucoup plus le sport comme outil de soft power que son voisin, Abu Dhabi mise de son côté sur une diversification plus importante de son terrain d’influence.

Deux clubs, deux micro-Etats symbolisés par deux dirigeants :

Le duel entre le PSG et Manchester City est symbolisé par ses deux hommes : le cheikh qatarien Tamim ben Hamad al-Thani et le cheikh émirati Mansour ben Zayed al- Nahyan. En septembre 2008, Manchester City passe sous contrôle de l’ADUG (Abu Dhabi United Group for Investment and Development), une société appartenant au cheikh Mansou, pour une somme estimée à 250 millions €. Colony Capital, l’ancien actionnaire du Paris Saint-Germain, a vendu le club à Qatar Sports Investment en juin 2011 pour un montant d’environ 50 millions €. Depuis les deux clubs ont remporté plusieurs fois leur championnat national (2 titres de champion d’Angleterre pour Manchester City, 4 titres en Ligue 1 pour le PSG) avec comme ultime ambition de remporter la prestigieuse Ligue des Champions.

Abu Dhabi est le plus important des 7 Émirats qui forment les Émirats arabes unis. A la différence du Qatar, Abu Dhabi tire ses richesses du pétrole alors que celles du Qatar proviennent essentiellement du gaz. Sur le plan religieux, le Qatar est dirigé par un régime wahhabite comme en Arabie saoudite tandis que les Émirats arabes unis sont un peu plus modérés. A la différence d’Abu Dhabi, le Qatar privilégie encore la beaucoup la visibilité et le prestige dans ses investissements (sport et médias).

Qatar Abu Dhabi

Développement des clubs et transferts :

Depuis leurs prises de contrôle respectives, les deux clubs ont inondé le marché des transferts avec plus de 1,6 milliard € investis. Manchester City a dépensé depuis 2008 la coquette somme de 1 milliard € selon le site allemand spécialité transfertmarkt.com. De son côté, depuis la prise de contrôle de QSI en 2011, le PSG a investi environ 600 millions € pour bâtir l’une des meilleures équipes du continent. Depuis leur rachat, les deux clubs font désormais partie intégrante du paysage sportif européen. Le PSG se classe à la quatrième position des clubs de football générant le plus de revenus en Europe avec 480,8 millions € sur la saison 2014/ 2015. Quant à lui, Man City enregistre un chiffre d’affaires de 463,5 millions € selon Deloitte (sixième club européen). A souligner, l’internationalisation de City mise en place par ses dirigeants puisque le club a développé deux « filiales » à l’étranger (Melbourne City et New York City en MLS) et noué un partenariat avec Yokohama F. Marinos au Japon.

Evénements sportifs accueillis :

Depuis une dizaine d’années, le Qatar s’est fait une spécialité d’accueillir de nombreux événements sportifs internationaux avec en point d’orgue l’organisation de la Coupe du Monde en 2022. Ainsi, le pays organise chaque année un tournoi ATP 250, l’une des principales épreuve de l’European Tour (golf), le Tour du Qatar, … Doha accueillera même en 2019 les Championnats du monde d’athlétisme après avoir organisé l’an dernier le Mondial de handball. A terme, on évoque même l’intérêt du pays pour organiser le départ du Tour de France ! Le rayonnement sportif d’Abu Dhabi est symbolisé par son Grand Prix de Formule 1 qui se tient depuis 2009 sur le magnifique circuit de Yas Marina. La course a lieu en diurne et boucle la saison de Formule 1 avec un show grandiose. La volonté d’Abu Dhabi d’accueillir des événements sportifs de premier plan est plus limitée que le Qatar. Le plus grand des émirats du Golfe abrite des déclinaisons locales du Louvre, du Guggenheim et mise beaucoup sur la culture et l’éducation.

Yas Marina

Autres investissements :

Le rachat du Paris-Saint-Germain s’était ainsi inscrit dans une diplomatie qatarienne axée autour du sport. Le pays accueille chaque année de grands compétitions sportives (voir le précédent paragraphe). Le Qatar est également présent dans l’industrie des médias puisqu’il détient notamment Al-Jazeera, beIN Media Group (plus de 25 pays à travers le monde) ainsi que les studios Miramax. Le Qatar est fortement impliqué dans l’économie européenne puisqu’il possède des participations boursières au sein des plus grandes entreprises européennes. Qatar Investment Authority (QIA) se classe en 9ème position mondiale des fonds souverains, avec 220 milliards € d’avoirs à travers le monde (Harrods, Barclays, Lagardère, Volkswagen, Vivendi, Airbus, Vinci, hôtellerie, luxe, médias…). De son côté, Abu Dhabi investit aujourd’hui quinze à vingt fois plus dans l’industrie et les technologies que dans le sport et la culture selon Frédéric Encel, maître de conférence à Sciences-Po Paris interviewé par L’Equipe aujourd’hui. Le fond souverain Abu Dhabi Investment Authority aurait la main mise sur environ 850 milliards $ d’avoirs ce qui en fait le principal fond souverain au monde !

Investissements Qatar

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*