Retrospective 2007 : Sponsoring

L’année 2007 touche à sa fin et c’est l’heure des rétrospectives… Je vais commencer par la rétrospective du sponsoring français.

Le marché du sponsoring français est évalué à 4 milliards d’euros (TNS Sport/Les Echos) alors que le marché mondial vaut 40 milliards. L’année 2008 s’annonce encore meilleure avec les J.O. de Pékin et l’Euro de football en Autriche/Suisse.
4664105

2007 est une année impaire et cela n’est jamais une bonne chose car les années paires sont celles de Jeux Olympiques, Championnats d’Europe ou Coupe du Monde de football, événements d’ampleur planétaire et qui donc draînent  La France s’en sort puisqu’elle a organisée la Coupe du Monde de Rugby qui dégagea un bénéfice de 24 millions d’euros au final pour le comité d’organisation français et 60 millions d’euros de recettes sponsoring pour l’International Rugby Board. "Cinq des six grands sponsors du Mondial étaient français, ce qui montre bien la mobilisation des entreprises pour un sport qui occupe désormais le deuxième rang dans l’Hexagone. Il est à noter que chacun des partenaires a su personnaliser son message (EDF la citoyenneté, Société Générale et GMF la fidélisation, Orange la technologie…) vis-à-vis d’un public qui s’est très féminisé et venu nombreux dans les stades." souligne Lucien Boyer, le PDG d’Havas Sports.

Néanmoins, comme je l’avais écrit dans un de mes articles sur la Coupe du Monde de Rugby, cette dernière a été moins médiatisée que le Mondial de football 2006 en Allemagne. Le football continue d’être le sport de prédilection en terme d’investissements de la part des entreprises. En effet, le montant total du sponsoring des clubs professionnels français tourne autour des 200 millions d’euros. Sponsoriser un maillot de football est donc une activité intéressante et rentable pour les entreprises même si la France reste à la traine par rapport à ses voisins européens : 17 millions le maillot de Lyon (Novotel-Ticket Restaurant-Umbro), contre 22 millions pour le Milan AC (Bwin-Adidas), 38 millions le Real Madrid (BenQ-Siemens-Adidas), 56,5 millions Manchester United (AIG-Nike).

La voile est le troisième sport marquant de cette année 2007 du sponsoring. Les entreprises restent engagées dans ce sport qui évolue de manière très positive. En effet, 60 bateaux ont pris le départ de la Jacques Vabre en 2007 contre 38. Bruno Lalande explique que "les grandes entreprises et les PME sont convaincues par les valeurs véhiculées par ce sport et savent utiliser cet outil de sponsoring en interne comme en externe". Parmi les nouveaux partenaires, on peut citer Suzuki qui remplace Afflelou comme partenaire principal de la Solitaire du « Figaro », Nivea sur le bateau de Jean Galfione pour la Transat AG2R 2008, Athema pour le bateau d’Erwan Tabarly qui va participer à la Solitaire du « Figaro ».
Mais cette année 2008 s’annonce passionnante car elle verra les premiers Jeux Olympiques en Chine, le pays le plus peuplé de la planète. On voit maintenant arriver des sociétés chinoises et indiennes entrer le marché mondial du sponsoring (cf. Satyam et la FIFA) et il est fort probable que la Chine va booster le marché du sponsoring, de manière directe avec des investissements encore plus nombreux d’entreprises chinoises dans le sport ou indirectement puisque cet événement, à cause de sa future exposition médiatique, peut devenir un eldorado pour les entreprises.

Source : Les Echos

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*