Fini les places vides dans les évènements avec Seaters

Des sièges vides sur un évènement sportif, y compris lors de la Coupe du Monde de Foot ou les Jeux Olympiques… voilà une situation qui tend à se répéter dans de plus en plus de manifestations sportives. Changer cette situation et ce « scandale des sièges vides », tel est le leitmotiv de la start-up Seaters. Grâce au produit développé par Seaters, les organisateurs et sponsors peuvent trouver de façon structurée des amateurs pour combler les places vides et ceci sans overbooking ou prévente. Lauréate du trophée Sport Numéricus en 2015 et de l’innovation digitale Sporsora en 2016, la structure France est basée au Tremplin, incubateur Sport de la Mairie de Paris / Paris & Co. Nous avons rencontré Pierre Debleme, directeur du Marketing de Tarkett Sports, zone manager Moyen-Orient chez FieldTurf, vice-président en charge des ventes chez Terraplas puis directeur du Business Development chez Colosseo. Depuis janvier 2015 il a monté sa propre société, W Arena, et récemment en charge des activités de Seaters en France.

Bruno Cammalleri : Pouvez-vous nous présenter Seaters et le concept du « No more empty seats » ?

Pierre Debleme : Seaters est un outil « first minute » qui résout un problème « last minute » : nous avons imaginé une solution globale et digitale permettant aux organisateurs et sponsors d’événements sportifs et musicaux d’optimiser leur taux d’occupation et d’utilisation de leurs actifs. Seaters agit sur l’expérience fan et lui donne l’accès aux évènements tout en maximisant l’utilisation des différentes sources de billetteries. On travaille en étroite collaboration avec les organisateurs et les sponsors afin de capturer de la demande additionnelle et de remplir au prix facial et en toute légalité les places inoccupées. Seaters a développé un outil technologique et digital qui sert les objectifs communs à presque tous les acteurs de notre ecosysteme pour une expérience fan améliorée, pour un embasement efficace permettant du retargeting, pour un évènement rempli via une capture de demandes qualifiées… autrement dit pour enfin en finir avec les places vides (par le gâchis d’un nombre important de billets) ou le dumping en dernière minute qui fait du tort à tous.

Nous pouvons capturer de la demande via différents réseaux de communication. Nous pouvons aussi obtenir des datas précieux sur plusieurs cibles, optimiser la présence et le rôle des acteurs de notre ecosystème auprès de leurs fans. Fini donc les sheets excels compliqués, le tout est géré sur des e-dashboards qui peuvent être consultés à n’importe quel moment depuis son ordinateur ou smartphone. La technologie développée par Seaters permet aux organisateurs et sponsors de combler les places vides de façon structurée : ils peuvent ouvrir des listes d’attente via Seaters. La plate-forme permet aux personnes intéressées, aux vrais fans, de s’enregistrer pour un match ou un événement. Seaters canalise ainsi la demande en places. Dès que des personnes intéressées se présentent et s’inscrivent sur une liste d’attente, ils connaissent d’emblée leur position dans la liste et en plus leur probabilité d’accéder finalement à une place. Dès qu’une place se libère, un voucher ou un e-ticket est envoyé à la personne suivante dans la liste d’attente. Le fan peut alors se présenter à l’entrée de l’événement et en profiter pleinement.

D’ordinaire en Europe, quelque 20 à 25 % des sièges des sponsors restent libres lors d’un événement. Nous avons accompagné ces dernières années des centaines d’événements – des matchs d’Anderlecht à des rencontres de tennis -, pour lesquels BNP Paribas et KPN offraient des tickets, et nous avons pu ramener la proportion à 1 % à peine. Nous venons de clôturer une série de levée de fonds à hauteur de 8 M de USD sur le marché américain et nos ambitions sont à la mesure de notre financement.

Bruno Cammalleri : Quels sont les enjeux liés à l’occupation des enceintes sportives ?

Pierre Debleme : L’enjeu premier est celui de l’attractivité des représentations sportives. Aujourd’hui, en tant que club évoluant dans un stade à jauge importante ou organisateur d’évènements sportifs et culturels recevant du public, vous devez porter une attention particulière sur l’activation de vos contrats de sponsoring. Vous avez aussi conscience de la nécessité de garder et moderniser le dialogue avec le fan et de le faire venir sur place pour une expérience live.

Nous ne sommes pas uniquement un outil pour compenser une pénurie de l’offre (ce que l’on fait mécaniquement cependant) mais notre capture de demande peut se faire qu’avec très peu de billets et  même dans le cas d’un match sold out : il y a toujours des no shows et il y a la possibilité de réutiliser la demande qualifiée pour d’autres évènements ! Si nous nous arrêtions à la billetterie traditionnelle, cette demande nous serait invisible. D’ailleurs, nous somme intégrable à tous les système de billetterie traditionnelle sur le marché et utilisons les marques entre autres comme acteurs dans cette mécanique de remplissage vertueuse.

Dans cette question de l’occupation des enceintes sportives, l’image des sponsors et des organisateurs est bien sur un enjeu capital. Nous inversons ainsi la tendance qui consiste à faire du push de billets, catastrophique en termes d’image et perte de contrôle, en pull de demande qualifiées et captives. De plus, notre outil digital offre de la transparence et de la prédictibilité aux fans qui nous rejoignent (employés, VIP, clients) tout en ménageant les attentes d’avoir un billet grâce à nous et à notre client.

Enfin, dans l’optique de Paris 2024, démontrons que nous savons organiser des grands évènements sans place vide !

Bruno Cammalleri : Quels sont les autres avantages de Seaters et les plus comme le « money can’t buy » ?

Pierre Debleme : Avec le « Money can’t buy », Seaters ouvre une wish-list permettant aux fans de peut être accéder à une expérience unique comme une rencontre avec son sportif préféré après l’évènement. Ceci tout en générant des données uniques supplémentaires et augmentant la fan base du sportif ou du sponsor si c’est lui qui est à l’origine de l’action. Tout le monde est gagnant !

Autre application possible, autour d’un sportif, acteur majeur lui aussi de notre éco-système : en tant qu’athlète il reçoit des places pour un évènement, ces places dont il dispose dépendent  de son contrat et de ses victoires (pour les sports individuels). Seaters permet l’ouverture du fangroup avec accès protégé par code unique. Le sportif invite ses amis, sa famille, les membres de ses réseaux sociaux à rejoindre son fangroup pour assister à ses différents matchs. Résultat : journée après journée, le sportif capture de la demande et distribue ses places. Lui et son club peuvent compter sur sa communauté de fans pour les soutenir et recevoir des places supplémentaires lors des matchs qui ne sont pas sold out !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*