FIFA.com : un succès mais…

Les plateformes multimédia étaient clairement au coeur de cette Coupe du Monde. Avec l'explosion du Social Media, beaucoup se demandaient comment aller être consommé cette première Coupe du Monde sur le sol africain (d'ailleurs Havas Sports & Entertainment fut un pionnier sur le sujet). 

1247107_FULL-LND

Mais l'une des variables majeures de l'équation Coupe du Monde + Social Media est très clairement la FIFA. Avec son site et sa volonté de ne pas s'ouvrir aux média sociaux, la FIFA a fait preuve d'un certain manque d'innovation et d'avant-gardisme, alors qu'elle a tout pour elle pour faire quelque chose de grand. Même si les chiffres publiés aujourd'hui pour l'organisation souligne la bonne performance du site Internet et sa position de site référence, il nous reste un goût d'inachevé avec cette Coupe du Monde.

Le site fifa.com a enregistré 250 millions de visites, dont 150 millions de visiteurs uniques, pour un total de 7 milliards de pages vues durant la durée de la compétition soit 31 jours. Des statistiques impressionnantes, auxquelles il faut rajouter les 220 000 followers sur le compte officiel de la FIFA et les 5 millions de membres du Club FIFA.com.

Ces chiffres montrent bien le pouvoir captif du site Internet et son rôle de référent durant une telle compétition. 

Néanmoins, on aurait aimé pouvoir faire plus sur ce site, être capable individuellement de publier du contenu (photos ou vidéos) lié à la Coupe du Monde (matchs, Fan Fest, etc…) et de ne pas être obligé de s'enregistrer sur le Club FIFA.com à partir du moment où l'on voulait plus que de la simple information, qui au final n'est rien d'autre qu'un simple portail regroupant les différents programmes des partenaires (Fantasy McDonalds, Album Panini avec Coca-Cola, etc…) et donc une façon pour ces derniers de récupérer une base de données qualifiée. On aurait aimé voir la FIFA proposer du contenu inédit, des interviews d'officiels de la compétition, des images exclusives, voire avoir des bloggeurs accrédités capables de tenir un blog pour la durée de la compétition. 

Bref, on aurait aimé pouvoir vivre la Coupe du Monde différemment sur FIFA.com, vivre autre chose qu'un "statistics center". Espérons que la version du site Internet pour l'édition 2014 pourra rattraper le temps perdu et offrir quelque chose d'inédit et de différenciant…

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*